Un seul monde 1/2018

Séries Un seul monde
Numéro de publication 1/2018
Mois 3
Année de publication 2018
Prix gratuit
Un seul monde 1/2018
(PDF, 4.2 MB, Français)

La famine : Les raisons d’un fléau qui persiste / L’Inde en plein essor : La classe moyenne émergente, qui compte plusieurs centaines de millions de personnes, réclame des logements plus spacieux / Manque de médicaments : Grosse carence dans l’accès aux médicaments vitaux

LA FAMINE

La faim : un problème mondial majeur, que l’on peut résoudre

Plus de 800 millions de personnes à travers le monde souffrent d’une sous-alimentation chronique. La famine frappe certains pays d’Afrique et du Moyen-Orient.

« Nous devons mettre fin aux guerres »

Entretien avec David Beasley, directeur exécutif du Programme alimentaire mondial des Nations Unies.

L’importance des semences améliorées

La Suisse soutient, au Tchad, le développement d’un système de semences permettant aux familles paysannes de lutter contre la faim.

Faits et chiffres

HORIZONS

Le rêve indien de la propriété individuelle

La classe moyenne émergente, qui compte plusieurs centaines de millions de personnes, demande des logements plus spacieux.

Sur le terrain avec...

Marylaure Crettaz Corredor, cheffe de mission de la coopération suisse en Inde, raconte son travail quotidien tout en contrastes.

À la fois si proche et si loin

La militante indienne des droits des femmes, Urvashi Butalia, évoque les relations toujours difficiles entre les deux voisins indien et pakistanais.

DDC

Du fromage suisse fabriqué au Kirghizstan

Une usine helvétique de transformation laitière a été vendue à des investisseurs privés : un extraordinaire projet touche à sa fin.

Du biocarburant à partir de lisier et de plantes

À Cuba, des familles paysannes produisent de l’énergie durable pour leurs propres besoins. Elles accroissent ainsi leurs revenus et diminuent la pollution des sols.

FORUM

Pourquoi les personnes défavorisées manquent-elles de médicaments ?

Près de la moitié de la population dans les pays pauvres n’a pas accès aux traitements vitaux.

Le dialogue vaut mieux que le bâton et la carotte

La coopération au développement en échange du rapatriement des réfugiés déboutés : des études montrent que cette méthode peut s’avérer contre-productive.

Née réfugiée

Carte blanche : l’Afghane Sharbanoo Sadat relate son enfance et les clichés qu’elle tente d’éviter.

Commande