Diagnostic du cancer: un grand pas en avant

Projet terminé
Le Dr. Anthony Samuel, spécialiste de la médecine nucléaire et chef du département de radiologie de l’hôpital Mater Dei, présente le scanner TEP.
Le Dr. Anthony Samuel, spécialiste de la médecine nucléaire et chef du département de radiologie de l’hôpital Mater Dei, présente le scanner TEP. © DDC SDC

L'installation d'un scanner TEP à l'hôpital Mater Dei améliorera l'infrastructure dont Malte dispose afin de diagnostiquer le cancer. Pour ce type de diagnostic, les patients devaient jusqu’ici se rendre à l'étranger ou dans une clinique privée, démarche trop onéreuse pour beaucoup de Maltais. Ce projet ouvre donc l'accès à un scanner TEP à tous les patients, quelle que soit leur situation financière.

Pays/région Thème Période Budget
Malte
Accroître la sécurité sociale
Modernisation d‘hôpitaux
01.03.2010 - 31.05.2013
CHF 2'794'000

Remarque : les textes de toutes les rubriques, à l’exception des résultats obtenus, décrivent la situation avant le début du projet.

Un tomodensitomètre moderne pour Malte

Un traitement efficace du cancer passe par le recours à des outils diagnostiques modernes. Or, à Malte, seule une clinique privée possède de tels appareils. Pour des raisons financières, de larges portions de la population maltaise n’ont dès lors pas accès aux moyens diagnostiques les plus récents, car les patients doivent payer de leur poche un traitement à la clinique privée ou dans les pays voisins. En mettant ces moyens récents à la portée de tous les Maltais, le projet réduira les inégalités dans le système de santé du pays.

Une technologie récente pour diagnostiquer le cancer

L'hôpital Sir Paul Boffa à Malte s’est déjà doté d’une infrastructure de thérapie anticancéreuse, et la majorité des Maltais atteints d'un cancer s’y font soigner. Pour lutter efficacement contre le cancer, il est toutefois nécessaire de localiser préalablement les cellules cancéreuses et les parties du corps affectées. L'infrastructure radiologique dont Malte disposait jusqu'à présent pour un diagnostic précoce du cancer est insuffisante. La tomographie par émission de positons (TEP) est une nouvelle technologie diagnostique rapide et précise. Son utilisation est toutefois très coûteuse.

Accès limité à certaines couches de la population

Ce projet vise à financer l'installation d'un scanner TEP à l'hôpital public Mater Dei à Malte. La mise en place de la technologie TEP dans le cadre du système de santé public va contribuer à démocratiser l'accès aux soins à Malte. A l'avenir, les plus démunis n’auront plus à s'acquitter du coût du traitement anticancéreux à l'hôpital, car il sera pris en charge par le système de santé maltais. Il s'agit aussi d'un premier pas vers la création d'un service de cancérologie dans cet hôpital. Pour ce qui est du choix du scanner TEP et de la formation du personnel à l'utilisation de l'appareil, l'hôpital collabore avec l'Institut oncologique de la Suisse italienne (IOSI) de Bellinzone.

Objectifs du projet:

  • Installer un tomodensitomètre à émission de positons à l’hôpital public Mater Deil, à Malte

  • Assurer à tous les habitants, indépendamment de leurs ressources financières, l’accès à un meilleur diagnostic du cancer

  • Améliorer le diagnostic du cancer et, partant, les résultats des traitements anticancéreux

  • Favoriser l’ouverture d’un centre d’oncologie à l’hôpital Mater Dei

  • Former le personnel à l’utilisation du scanner TEP.

La Suisse participe à ce projet à hauteur de 2,8millions de francs. L’argent provient de la contribution à l’élargissement et sert à cofinancer l’achat du scanner. La mise en service de l’appareil et l’ouverture du centre d’oncologie sont prévues à mi-2012. La population locale pourra alors bénéficier des outils les plus modernes pour diagnostiquer le cancer.