Relations bilatérales Suisse–Soudan

La Suisse a joué un rôle actif dans l'accord de cessez-le-feu de 2002 entre le Gouvernement soudanais et le Mouvement populaire de libération du Soudan (MPLS).

Bien que le Soudan possède un réel potentiel économique, les échanges commerciaux et investissements sont limités. La Suisse est surtout présente dans le domaine humanitaire mais renforce progressivement l’engagement dans les domaines de promotion de la paix et de coopération au développement.

Le Soudan, qui était jusque-là le plus grand pays d'Afrique, a été scindé en deux pays le 9 juillet 2011, lorsque la population du Sud a voté en faveur de l'indépendance. Depuis 2019, le pays se trouve dans un processus de transition après que le régime de l'ancien président Omar el Béchir ait été renversé à la suite de mois de protestations. Le nouveau gouvernement de transition comprend aussi bien des forces civiles que des représentants de l’armée et des groupes rebelles.

Points clés des relations diplomatiques

La Suisse fournit une aide humanitaire et encourage les efforts de paix au Soudan, en particulier au Darfour et dans d’autres zones de conflit. Parmi les initiatives de la Suisse figurent sa contribution au processus de cessez-le-feu (Accord des monts Nuba), négocié et signé en Suisse en 2002. Cet accord marque le préambule de négociations approfondies qui ont débouché sur la conclusion de l’Accord de paix global en 2005 entre le Mouvement populaire de libération du Soudan (MPLS) et le Gouvernement de la République du Soudan.
Le Soudan fait partie de la région de la Corne de l’Afrique, l’une des cinq priorités géographiques de la Suisse de la stratégie pour l'Afrique subsaharienne 2021–2024.

Banque de données des traités internationaux

Stratégie pour l'Afrique Subsaharienne 2021-2024 (PDF, 3.0 MB, Français)

Coopération économique

Les relations commerciales entre la Suisse et le Soudan sont peu développées. Le Soudan possède d’immenses réserves d’eau, de vastes étendues de terres cultivables et d’importantes ressources naturelles.
Le volume d’échange est modeste mais non négligeable. La Suisse exporte vers le Soudan principalement des produits pharmaceutiques (65%) et importe presque exclusivement des produits agricoles (99%). Il existe un potentiel pour les entreprises suisses dans le secteur agricole.
En décembre 2020, les États-Unis ont retiré le Soudan de la liste des pays finançant le terrorisme. Conformément à ses obligations internationales, la Suisse continue d’appliquer les sanctions de l’ONU.

Soutien commercial, Switzerland Global Entreprise SGE

Coopération dans le domaine de l’éducation et de la formation

Les chercheurs du Soudan peuvent déposer leur dossier de candidature auprès du Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) pour obtenir des bourses d’excellence de la Confédération suisse.

Bourses d’excellence de la Confédération suisse

Promotion de la paix et de la sécurité humaine

La Suisse favorise la promotion des droits humains (renforcement de la capacité du Soudan à garantir les droits humains) et est en train de renforcer sa coopération avec le Soudan dans le domaine de la promotion de la paix et le soutien à la transition démocratique.

Coopération au développement, aide humanitaire et migration

La Suisse a un programme d’aide humanitaire de longue date au Soudan en faveur des personnes les plus vulnérables. Cette aide se concentre sur les domaines suivants : sécurité alimentaire et moyens de subsistance, protection des populations civiles et migration. Outre l’aide d’urgence, elle soutient également la mise en place de solutions durables pour les personnes déplacées internes et les réfugiés. La Suisse intensifie progressivement ses relations avec le Soudan dans le domaine migratoire.

Coopération au développement et aide humanitaire

Échanges culturels

Depuis 1965, Charles Bonnet, archéologue et professeur émérite de l’Université de Genève, est la figure de proue d’une équipe suisse de scientifiques menant des recherches dans le désert de Nubie afin de mieux comprendre qui étaient les premiers habitants du Soudan, notamment pendant l’antiquité et la préhistoire.

Les Suissesses et les Suisses au Soudan

En 2020, 54 ressortissants suisses vivaient au Soudan et 841 ressortissants soudanais vivaient en Suisse. 

Historique des relations bilatérales

Les relations bilatérales entre la Suisse et le Soudan ne sont pas très anciennes. La position de la Suisse sur le règlement des différends ou le droit international humanitaire détermine en partie la nature de ses relations avec le Soudan.

Les siècles d'alliance entre le Soudan et l'Egypte ont officiellement pris fin en 1956 lorsque le condominium anglo-égyptien, ou administration conjointe, a mis un terme à l’autorité qu’elle exerçait sur le pays. La Suisse a reconnu le Soudan en 1956 et établi des relations diplomatiques avec lui en 1960. Un an plus tard, elle ouvrait une mission diplomatique dans la capitale, Khartoum.

Entrée dans le Dictionnaire historique de la Suisse