Relations bilatérales Suisse–Guinée équatoriale

Les relations entre la Suisse et la Guinée équatoriale sont peu intenses. Elles sont néanmoins considérées comme bonnes de part et d'autre.

Coopération économique

Les échanges commerciaux bilatéraux  sont faibles . La présence des compagnies suisses en Guinée équatoriale reste faible.

Coopération dans le domaine de l’éducation et de la formation

Les chercheurs et artistes de la Guinée équatoriale peuvent déposer leur dossier de candidature auprès du Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) pour obtenir des bourses d’excellence de la Confédération suisse.

Informations sur les bourses

Les Suissesses et les Suisses en Guinée équatoriale

Au 1er janvier 2016, 7 ressortissants suisses étaient enregistrés comme résidants en Guinée équatoriale. La plupart d'entre eux exercent une activité en relation avec l'extraction pétrolière.

Historique des relations bilatérales

Le Conseil fédéral a reconnu l'indépendance de l'ancienne colonie espagnole de la Guinée le 15 octobre 1968 et noué des relations diplomatiques avec le nouvel Etat . Les échanges économiques sont restés très modestes (bois, machines produits chimiques), de même que les mouvements migratoires.. Le développement  de la production pétrolière, dès les années nonante, a amené quelques sociétés suisses à être actives en Guinée équatoriale.

Entrée dans le Dictionnaire historique de la Suisse