Relations bilaterales Suisse–Tibet

Le Tibet est une région de la République populaire de Chine. Elle bénéficie du statut de région autonome pour le peuple tibétain et a, administrativement, le rang de province. En tant que partie d'un Etat, le Tibet ne jouit d'aucune souveraineté propre au regard du droit international. De ce fait, la Suisse n'entretient aucune relation officielle directe avec les autorités locales tibétaines.

Points clés des relations bilaterales

La Suisse abrite la deuxième plus grande communauté tibétaine hors d'Asie. Cette forte présence des Tibétains et leur bonne intégration dans notre pays expliquent pourquoi la Suisse s'intéresse de près à la situation dans les zones de peuplement tibétain en Chine. Le Tibet est un sujet récurrent du dialogue sur les droits de l’homme entre la Suisse et la Chine. La Suisse encourage tous les acteurs concernés à poursuivre le dialogue, afin de trouver une solution durable et pacifique à la question tibétaine.

Historique des relations bilatérales

En sa qualité de chef spirituel de la communauté bouddhiste tibétaine, le Dalaï-Lama est venu de nombreuses fois en Suisse. Du fait de sa tradition humanitaire, la Suisse a accueilli à partir des années 1950 un grand nombre de réfugiés tibétains.