Enfants soldats

La Suisse lutte contre l’enrôlement d’enfants dans les forces ou groupes armés et s’engage dans des projets de prévention et de réintégration dans la société d’anciens enfants soldats.

L’ONU estime à environ 250’000 le nombre d’enfants de moins de 18 ans enrôlés ou associés à des forces armées ou à des groupes armés d’opposition dans le monde. Près de 40% de ces enfants soldats sont des filles.

Tous n’ont pas de fonctions militaires, mais tous sont mis en danger. Le recrutement reste prévalent dans une quinzaine de pays et a un impact à long terme, non seulement sur la vie des enfants concernés, mais aussi sur l’ensemble de la société d’un pays.

La Suisse s’engage pour que les enfants ne soient pas recrutés par des forces armées gouvernementales ou non-gouvernementales et pour qu’ils ne participent pas directement aux hostilités. Elle s’engage en outre pour la ratification universelle du Protocole facultatif à la Convention relative aux droits de l’enfant concernant l’implication d’enfants dans les conflits armés. Elle œuvre également pour que les États qui le ratifient s’engagent au standard de recrutement de 18 ans en toutes circonstances.

Elle soutient par ailleurs des projets ayant trait à la prévention du recrutement d’enfants par des parties en conflit et à la réintégration dans la société de ceux qui ont été démobilisés.