Département fédéral des affaires étrangères DFAE

La première Pop-Up House of Switzerland à Stuttgart: oui mais pourquoi?

Pour la première fois de son histoire, la Suisse ouvrira, en Allemagne voisine, un pavillon suisse itinérant. Du 1er juillet au 31 octobre, une surface de près de 2000 mètres carrés dans le bâtiment Firnhaber au centre-ville de Stuttgart sera un lieu de rencontre directe entre la Suisse et l’ensemble des tissus économique, culturel et politique de la région. L’ambassadeur de Suisse à Berlin Paul Seger nous en explique les raisons.

01.07.2021

Mettre en avant la Suisse est l’objectif principal de l’ouverture de la première Pop-Up House of Switzerland à Stuttgart dès le 1er juillet. © House of Switzerland

Les Jeux olympiques n’auront pas lieu à Stuttgart, et pourtant c’est bien dans la métropole souabe que verra le jour la première Pop-Up House of Switzerland itinérante. La Suisse teste ici un format qu’elle n’avait, jusqu’à présent, mis en œuvre que lors de grands événements planétaires; sans présence d’un grand événement qui rassemble, un pavillon suisse ouvrira quand même ses portes dans une région où la coopération économique, culturelle et politique avec le pays se révèle riche.

Mettre en avant la Suisse, en favorisant les relations avec ses pays voisins et en renforçant sa position de partenaire fiable dans les domaines de l’innovation et de la coopération, est l’objectif principal de l’ouverture de la première Pop-Up House of Switzerland à Stuttgart dès le 1er juillet. Ce sera notamment l’occasion de valoriser la haute technologie en Suisse et peu à peu remplacer les clichés poussiéreux qui persistent. 

La première Pop-Up House of Switzerland a été ouverte le 1er juillet et pour une durée de quatre mois à Stuttgart.

Stuttgart, première étape d’un long roadshow

Organisée par Présence Suisse, et en collaboration avec Suisse Tourisme et Switzerland Global Enterprise (S-GE), la House of Switzerland vise, pendant quatre mois, à soutenir des actions de communication temporaire entre deux régions qui gagnent à renforcer leurs relations. Dans ce cas précis, il s’agit notamment de renforcer l’image de la Suisse et à promouvoir une nouvelle coopération avec le Bade-Wurtemberg, la plus importante région voisine d’Allemagne. Jusqu’au 31 octobre, Stuttgart deviendra ainsi un lieu de rencontre directe entre les milieux économiques, scientifiques, culturels et politiques entre la région et la Suisse.

Au total, une centaine d’événements spécialisés seront organisés sur des thèmes communs, et plus particulièrement dans les domaines de l’innovation et de la durabilité. Il s’agit ainsi d’une action de communication destinée à perdurer dans le temps; après la première à Stuttgart, ancrée dans l’une des régions voisines de la Suisse les plus importantes sur le plan économique, la Pop-Up House of Switzerland sera progressivement organisée dans d'autres villes, en Italie, France ou ailleurs. Stuttgart représente donc la première étape d’un long roadshow. 

Cinq questions à Paul Seger, ambassadeur de Suisse à Berlin

Ambassadeur Dr. Paul R. Seger
Ambassadeur Dr. Paul R. Seger © Keystone

Monsieur Seger, pourquoi avoir choisi Stuttgart comme ville de lancement pour la Pop-Up House of Switzerland ?

Nous avons envisagé plusieurs villes allemandes comme sites potentiels et nous avons finalement choisi Stuttgart pour deux raisons. D’une part, le land allemand de Bade-Wurtemberg est de loin le principal partenaire économique de la Suisse et il est très proche de notre pays, aussi bien géographiquement que culturellement. D’autre part, la Suisse est mieux connue à Stuttgart qu’ailleurs en Allemagne, ce qui facilite le lancement d’un tel projet pilote.

Quelles seront les particularités de la Pop-Up House of Switzerland ?

La Pop-Up House est la plateforme idéale pour présenter les aspects innovants, créatifs, voire même surprenants de la Suisse. Elle constitue aussi un lieu de rencontre et d’échange qui nous permet de discuter avec nos amis du Bade-Wurtemberg de nos points communs, des modèles de coopération et des perspectives d’avenir. C’est précisément en tant que voisins directs que les questions telles que l’urbanité, la mobilité et la durabilité nous concernent dans la même mesure. L’une des priorités sera de déterminer comment redynamiser et approfondir les relations économiques avec notre principal partenaire commercial après la crise liée au coronavirus. En associant des expositions, des tables rondes et des présentations, mais aussi des jeux, des divertissements et des expériences culinaires, nous souhaitons nous adresser aussi bien à un public de spécialistes intéressés qu’au grand public. Au cours de ces quatre mois, plus de 100 manifestations sont ainsi prévues.

La Pop-Up House of Switzerland sera implantée temporairement à Stuttgart. Mais pourrait-elle devenir un lieu d’échange permanent un jour ?

Comme son nom l’indique, la Pop-Up House est un projet limité dans le temps dont l’attrait réside précisément dans le fait qu’il n’est pas permanent et qu’il invite à l’expérimentation. Une House of Switzerland permanente mériterait d’être envisagée, mais nous imaginons plutôt une exposition itinérante, qui nous permettrait de présenter la Pop-Up House dans d’autres villes si le projet pilote de Stuttgart est concluant.

Si la crise liée au coronavirus, malgré tous ses aspects négatifs, a produit quelque chose de positif, c’est la prise de conscience de la forte cohésion entre les régions de part et d’autre de la frontière.

Comment pourront évoluer les relations de la Suisse avec la région du Bade-Wurtemberg ?

La région frontalière germano-suisse comprise entre le lac de Constance et le coude du Rhin à Bâle constitue un espace économique et un lieu de vie pour près de cinq millions de personnes. Dynamique et très bien connectée, elle occupe une place de premier plan en Europe en termes de puissance économique et d’innovation. Avec cette Pop-Up House, la Suisse montre qu’après les restrictions imposées en raison de la pandémie, elle reste un partenaire fiable et solidaire. Si la crise liée au coronavirus, malgré tous ses aspects négatifs, a produit quelque chose de positif, c’est la prise de conscience de la forte cohésion entre les régions de part et d’autre de la frontière. Le fait d’être temporairement séparés nous a fait réaliser la valeur des relations avec nos voisins, qui étaient autrefois considérées comme évidentes. La joie de se revoir constitue une bonne occasion de nous inciter à approfondir ces relations. Dans la situation qui prévaut aujourd’hui, un échange régulier est plus important que jamais, notamment dans le cadre actuel de la politique européenne. Il y a quelques mois, nous avons donc proposé à l’Allemagne de mettre en place une plateforme de dialogue transfrontalier pour encourager l’échange mutuel et le débat sur les questions relatives aux régions limitrophes. La plateforme ne sera pas uniquement consacrée à discuter des chantiers ou des obstacles existants, mais elle doit également servir de forum pour des projets qui renforcent l’esprit de communauté au-delà de la frontière nationale et qui proposent voire encouragent des améliorations concrètes de la vie quotidienne dans les pays voisins. 

Avec le projet de Pop-Up House, nous souhaitons présenter les facettes innovantes, originales et durables de la Suisse, afin de susciter l’intérêt du public.

L’Allemagne voisine connait-elle bien la diversité qui compose la Suisse ou faut-il justement renforcer ce travail de promotion ?

L’image de la Suisse en Allemagne est globalement positive mais également enfermée dans des clichés. On associe toujours notre pays avec le fromage, le chocolat, les montres et les couteaux de poche. Mais on connaît mal la force d’innovation de la Suisse et son importance en tant que pôle scientifique et technologique. Avec le projet de Pop-Up House, nous souhaitons présenter les facettes innovantes, originales et durables de la Suisse, afin de susciter l’intérêt du public. C’est pourquoi nous collaborons avec un large éventail de partenaires, en premier lieu Switzerland Global Entreprise et Suisse Tourisme, mais aussi des cantons, des villes, des instituts de recherche, des associations et des entreprises. Un grand nombre de partenaires allemands sont aussi activement impliqués dans nos manifestations, car notre objectif n’est pas uniquement de montrer des aspects nouveaux et surprenants d’une Suisse innovante et durable, mais aussi d’initier le dialogue avec ce pays voisin et d’échanger des expériences. 

Haut de page