Département fédéral des affaires étrangères DFAE

Ignazio Cassis retourne sur les bancs de l’école à Ilanz/Glion

Le chef du DFAE fait étape dans la vallée de la Surselva. Le 21 juin 2021, douze élèves du lycée d’Ilanz/Glion ont accueilli Ignazio Cassis. Le conseiller fédéral s’est rendu dans leur classe à leur invitation, lancée à l’occasion de la «Emna rumantscha», la semaine dédiée à la langue romanche que le DFAE avait organisée en février dernier. Le message est clair: le romanche, comme les autres langues nationales, est «in ferm toc Svizra», c’est-à-dire un élément fort de la Suisse.

22.06.2021
Ignazio Cassis rencontre les élèves du lycée d’Ilanz/Glion

La visite du conseiller fédéral Ignazio Cassis à Ilanz/Glion s’inscrit dans le contexte de l’initiative «Emna rumantscha». © DFAE

L'article est également disponible en romanche.

Il cusseglier federal Ignazio Cassis en scola a Glion

«Monsieur le Conseiller fédéral, seriez-vous prêt à apprendre le romanche?» La question avait été posée par deux élèves du lycée d’Ilanz/Glion, Arina Bertogg et Nina Kreuz, durant la première édition, organisée en ligne, de la «Emna rumantscha» en février dernier. «Bien sûr, à condition que vous m’invitiez dans la vallée de la Surselva!» avait alors répondu Ignazio Cassis. Les élèves l’ont pris au mot: à l’aide d’une caméra, un groupe de jeunes sursilvans a préparé une invitation au format numérique, envoyée à Berne en quelques clics. Une date est fixée dans l’agenda chargé du conseiller fédéral et rendez-vous est pris: le 21 juin, Ignazio Cassis fait étape dans la vallée de la Surselva.

In ferm toc Svizra – un élément fort de la Suisse

Un invité spécial entre dans la salle de classe et fait face aux élèves de troisième du lycée d’Ilanz/Glion, âgés de 15 à 16 ans, qui entament leur dernière semaine d’école avant les vacances d’été. Une chanson de bienvenue et un apéritif linguistico-culinaire donnent au conseiller fédéral un avant-goût de l’idiome sursilvan et de la culture de la région. Des questions lui sont ensuite posées sur son travail quotidien dans le cadre d’un dialogue plurilingue, entre le romanche, l’allemand et l’italien. «C’est avec joie que j’ai répondu à votre invitation», a confié Ignazio Cassis aux élèves réunis dans la classe. «Avec vous, la langue est vivante et moderne. Vous êtes la preuve que le multilinguisme est l’avenir. La Suisse doit continuer à protéger son multilinguisme. Retourner à l’école et apprendre de vous est une manière de le faire». Le chef du DFAE a ensuite expliqué que son voyage à la découverte du romanche se poursuivrait à Scuol, où il se rendra en juillet pour participer à un cours de langue romanche. Il a également profité de l’occasion pour suggérer aux jeunes quelques idées en vue de la prochaine édition de la «Emna rumantscha», qui débutera le 20 février 2022.

Ignazio Cassis rencontre les élèves du lycée d’Ilanz/Glion.

Dialogue interculturel et diplomatie

La promotion du dialogue interculturel est une composante essentielle de la diplomatie suisse. Fort de cette conviction, le conseiller fédéral Ignazio Cassis a lancé l’initiative «Emna rumantscha», dont la première édition, organisée en février 2021 en collaboration avec le canton des Grisons, a impliqué également de nombreuses représentations suisses à l’étranger. Le DFAE entend ainsi promouvoir la diversité culturelle de la Suisse, qui constitue une valeur ajoutée tant sur la scène nationale que sur la scène internationale.

La promotion des langues minoritaires en Suisse fait également partie des priorités du dialogue politique structuré que le chef du DFAE mène avec les cantons des Grisons et du Tessin, ainsi qu’avec les parlementaires italophones qui siègent au sein des Chambres fédérales.

Haut de page