La Suisse représentée par Mmes Widmer-Schlumpf et Leuthard au sommet de Rio+20

Berne, Communiqué de presse, 08.06.2012

Le Conseil fédéral a désigné le 8 juin 2012 la délégation suisse qui participera à la conférence des Nations unies sur le développement durable du 20 au 22 juin 2012 à Rio de Janeiro (Brésil). Le Gouvernement sera représenté par la présidente de la Confédération, Mme Eveline Widmer-Schlumpf, et par la cheffe du DETEC, Mme Doris Leuthard. Lors de cette conférence, il s’agira de renouveler l’engagement pour le développement durable et de discuter au plus haut niveau politique de la mise en œuvre d’une économie verte.

La Conférence des Nations unies sur le développement durable, qui se tiendra du 20 au 22 juin, est consacrée à deux thèmes principaux: la contribution de l'économie verte au développement durable et à la réduction de la pauvreté, et l'amélioration du cadre institutionnel dédié au développement durable. En outre, l'ONU entend renouveler et renforcer l'engagement en faveur du développement durable. Près de 130 chefs d'Etat et de gouvernement participeront au sommet, qui sera précédé du 13 au 15 juin à Rio de la dernière session de pourparlers préliminaires. Entre cette session et le sommet à proprement parler, le pays hôte organise un dialogue avec les acteurs de la société civile. Plus de 50 000 participants sont attendus à Rio.

Le développement durable - à savoir un mode de vie qui assure aux générations futures de bonnes perspectives sociales, économiques et écologiques - revêt une grande importance pour la Suisse et figure d'ailleurs parmi les principaux objectifs constitutionnels de notre pays. Les conférences de l'ONU consacrées au développement durable, à l'environnement et au développement qui ont été organisées en 1972 (à Stockholm), en 1992 (à Rio) et en 2002 (à Johannesburg) ont profondément influencé le développement durable et la politique environnementale. Le Conseil fédéral espère que la conférence de 2012 donnera elle aussi des impulsions nouvelles en faveur d'une économie verte et d'une réforme des institutions onusiennes actives dans ce domaine (voir fiche d'information). La Suisse s'est fixée les objectifs suivants pour la conférence:

L'économie verte dans le contexte du développement durable et de la lutte contre la pauvreté
L'économie verte a le potentiel de transformer le développement économique actuel en développement durable. La Suisse conçoit l'économie verte comme un instrument permettant d'y parvenir. Elle souhaite que la Conférence Rio+20 aboutisse à une triple entente: tout d'abord, sur une volonté commune d'opter pour une telle économie dans le cadre global du développement durable; ensuite, sur des options politiques et des mesures concrètes; et enfin, sur un cadre destiné à soutenir leur mise en œuvre notamment par des plans d'action nationaux coordonnés avec les stratégies nationales de développement durable ou d'éradication de la pauvreté. Ensemble, ces trois éléments constitueraient une feuille de route internationale.

Le renforcement de la gouvernance environnementale internationale
La Suisse souhaite que la Conférence de Rio+20 aboutisse à un accord sur une série de réformes du système onusien dans le domaine de l'environnement. L'ONU doit pouvoir mieux assurer ses fonctions de base, qui sont notamment d'assurer la coordination et la collaboration entre les conventions et institutions onusiennes, de fournir des informations scientifiques crédibles sur les questions environnementales, d'élaborer des réponses politiques globales qui fassent autorité ou encore de faciliter la mise en œuvre de ces mesures d'ordre politique par un financement adéquat.

La création d'un Conseil du développement durable
La Suisse souhaite également qu'un programme de réforme ambitieux et efficace soit adopté. Si des progrès considérables ont été accomplis au cours des 20 dernières années, il reste beaucoup à faire pour rendre l'évolution du monde réellement durable et pour améliorer la gouvernance internationale du développement durable. La Suisse propose de renforcer le cadre international en la matière en créant un Conseil du développement durable.

Les objectifs de développement durable (ODD)
La Suisse est favorable à l'idée de définir un ensemble d'objectifs de développement durable (ODD), qui confirmerait l'engagement de la communauté internationale et la guiderait dans la mise en œuvre de l'agenda du développement durable. Ces objectifs permettraient également de mieux focaliser les activités des organes de l'ONU et d'autres acteurs concernés tout en facilitant une action coordonnée axée sur des priorités communes. Finalement, ils fourniraient un cadre à la coopération internationale et au suivi des progrès.

La représentation de la Suisse à Rio

Le Conseil fédéral a désigné lors de la séance du 8 juin 2012 les membres qui le représenteront à Rio. La présidente de la Confédération, Mme Eveline Widmer-Schlumpf, participera à l'ouverture de la conférence le 20 juin 2012, puis elle prononcera un discours devant l'assemblée plénière et prendra part aux négociations à l'échelon présidentiel jusqu'au 21 juin. La conseillère fédérale Doris Leuthard participera aux négociations les 21 et 22 juin. Bruno Oberle, directeur de l'Office fédéral de l'environnement (OFEV), prendra également part aux négociations ministérielles; il a été nommé secrétaire d'Etat par le Conseil fédéral pour la durée de la conférence.

La délégation ministérielle nommée par le Conseil fédéral comprend dix autres personnes appelées à soutenir les conseillères fédérales et le directeur de l'OFEV. La délégation de négociation, dirigée par l'ambassadeur Franz Perrez, chef de la division Affaires internationales de l'OFEV, est, elle, constituée de dix personnes issues de l'administration fédérale, de sept membres d'organisations de la société civile (organisations actives dans la protection de l'environnement et le développement, associations économiques, milieux scientifiques, jeunesse), d'un représentant des cantons et des villes ainsi que d'un membre du Parlement fédéral. La délégation est soutenue sur le plan logistique par six employés des représentations suisses au Brésil. Onze autres représentants de la Confédération (7 de la DDC, 2 de l'OFEV, de l'ARE et 1 de la plate-forme nationale « Dangers naturels ») feront également le déplacement pour participer à des manifestations coorganisées par la Suisse.


Informations complémentaires

Site Internet Rio+20


Contact

Contact avec la délégation suisse:
du 13 au 16 juin 2012: Franz Perrez, ambassadeur, chef de la délégation de négociation, OFEV, tél. +41 79 251 90 15
du 16 au 23 juin: Adrian Aeschlimann, responsables des médias à l’OFEV, tél. +41 79 277 51 83

Contact avec la présidente de la Confédération Mme Eveline Widmer-Schlumpf
Brigitte Hauser-Süess, responsable de la communication au DFF, 031 322 63 01

Veuillez tenir compte du décalage horaire de -5 heures entre la Suisse et Rio de Janeiro.


Editeur:

Conseil fédéral
Département fédéral des finances
Département fédéral des affaires étrangères
Département fédéral de l