La Suisse ouvre une ambassade au Myanmar

Berne, Communiqué de presse, 06.06.2012

Cet été, la Suisse ouvrira une ambassade au Myanmar. D’une part, elle veut répondre ainsi au fort potentiel économique et touristique que représente ce pays. D’autre part, cette décision tient compte de l’ouverture démocratique et du changement politique intervenus après un demi-siècle de régime autoritaire. Pour soutenir la transition en cours vers la démocratie, la coopération au développement avec le Myanmar sera également renforcée.

L’année dernière, le régime militaire du Myanmar a officiellement transféré ses pouvoirs à un gouvernement civil. Ce dernier a engagé le pays sur la voie du changement politique et de l’ouverture progressive, une transition qui met fin au régime autoritaire inflexible de la junte militaire au pouvoir depuis un demi-siècle. En réponse à cette évolution, le Conseil fédéral a donc décidé aujourd’hui d’ouvrir une ambassade au Myanmar. Jusqu’à présent, la défense des intérêts de la Suisse y était assurée par sa représentation à Bangkok. 

L’ouverture d’une représentation diplomatique est un signe de reconnaissance des progrès démocratiques accomplis et un encouragement à les poursuivre, mais elle est aussi motivée par de solides intérêts. D’un point de vue politique, un Myanmar démocratique revêtira une importance géostratégique croissante du fait de sa situation entre la Chine et l’Inde. Doté de ressources naturelles considérables, le Myanmar peut espérer renouer avec le succès économique qu’il a connu à d’autres époques : après son accession à l’indépendance en 1948, il était le pays le plus prospère d’Asie du Sud-Est et dans les années 50, il était considéré comme le premier producteur et exportateur de riz. En outre, le secteur du tourisme va probablement connaître une très forte croissance.  

Il y a donc tout lieu de penser que le nombre de ressortissants suisses présents au Myanmar va augmenter. Les activités d’assistance et d’administration que cela impliquera constituent un argument supplémentaire en faveur de l’ouverture d’une ambassade.  

Pour soutenir la transition en cours vers la démocratie, la Suisse renforcera également sa coopération au développement avec le Myanmar. L’enveloppe consacrée à la coopération au développement sera portée à environ 25 millions de francs au cours des quatre prochaines années. Il est prévu de réaliser un programme dans les secteurs de l’agriculture et de la sécurité alimentaire ainsi que des programmes dans les domaines de la formation professionnelle et du déminage.  

Parmi les 24 pays qui entretiennent actuellement une ambassade au Myanmar figurent les États-Unis, l’Allemagne, la France, le Royaume-Uni, l’Italie, la Chine, la Russie et des États membres de l’ASEAN. La nouvelle représentation de la Suisse au Myanmar assumera en priorité des fonctions de sauvegarde des intérêts. Les services consulaires continueront à être assurés par le Centre consulaire régional à Bangkok. Quant au bureau de coopération de la Direction du développement et de la coopération (DDC), il sera intégré à l’ambassade de Suisse au Myanmar en 2013. Actuellement, la Suisse dispose d’un bureau de programme de l’Aide humanitaire à Rangoon. 


Informations complémentaires

L’engagement de la DDC dans la région du Mékong (Viêtnam, Laos, Cambodge, Myanmar)
Visite de Aung San Suu Kyi


Contact

Information DFAE
Tél. : +41 (31) 322 31 53


Editeur:

Conseil fédéral
Département fédéral des affaires étrangères