La Suisse augmente son aide à la lutte contre la pauvreté rurale

Berne, Communiqué de presse, 27.06.2012

La Suisse accroît son soutien à la lutte contre la pauvreté rurale dans les pays en développement. Le Conseil fédéral a décidé mercredi de verser au Fonds international de développement agricole (FIDA) une contribution de 28.5 millions de francs pour les trois prochaines années.

Malgré des progrès substantiels, 1,4 milliard de personnes dans le monde continuent à vivre dans l’extrême pauvreté, dont plus de 70% dans les zones rurales des pays en développement. Près de  925 millions d’entre elles sont sous-alimentés. Après des années de sous-investissement dans le secteur agricole, nombre de pays les moins avancés ne parviendront pas à atteindre, d’ici  2015, le premier des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) centré sur l’éradication de la pauvreté et de la faim sans une augmentation substantielle de l’appui au secteur agricole et plus particulièrement à la petite agriculture familiale. 

Tout à la fois institution financière internationale et organisation spécialisée du système des Nations Unies, le FIDA est  depuis sa création en 1977 un partenaire multilatéral de choix pour la Suisse dans la lutte contre la pauvreté rurale. Jusqu’à maintenant, le FIDA a déjà accordé des prêts et des dons en faveur de projets novateurs de développement agricole et rural pour une valeur total de 12.9 milliards de dollars. 

Le mandat et les activités du FIDA visent spécifiquement à accroître l’autonomie des ruraux pauvres  dans les pays en développement et les aider ainsi à accroître leurs revenus et améliorer leur sécurité alimentaire. Le FIDA investit notamment pour qu’ils puissent avoir plus facilement accès aux ressources naturelles, en particulier l’eau et la terre, à de nouvelles technologies agricoles et à une large gamme de services financiers ruraux. 

Grâce à l’appui du FIDA, des millions de personnes vivant en milieu rural ont pu durablement améliorer leurs conditions de vie (augmentation de revenu, amélioration de la disponibilité d’aliments, formation professionnelle, etc.). Le FIDA mène ses activités en Afrique subsaharienne, en Asie et Pacifique, en Amérique latine et Caraïbes, dans le Proche-Orient, en Afrique du Nord, en Asie centrale et en Europe orientale. Plusieurs évaluations externes récemment conduites témoignent de l’efficacité et l’efficience du Fonds dans l’accomplissement de son mandat.

Pour toutes ces raisons, le Conseil fédéral a décidé d’augmenter à 28.5 millions sa participation à la 9e reconstitution des ressources du FIDA pour 2013-2015. Depuis 2002, le montant de la contribution suisse  était resté constant à CHF 21.3 millions par période de trois ans. 

L’augmentation proposée de la contribution suisse devrait en outre permettre à notre pays d’accroître sa prise d’influence sur les orientations stratégiques de l’institution.  

Renseignements :
Jean-Marc Crevoisier
Chef Info-DFAE
079 / 763 84 10


Informations complémentaires

Fonds international de développement agricole


Contact

Information DFAE
031 322 31 53


Editeur:

Conseil fédéral
Département fédéral des affaires étrangères