Le Conseil fédéral adopte la stratégie de communication internationale 2012-2015

Berne, Communiqué de presse, 01.06.2012

Quelle est l’image de la Suisse à l’étranger, comment la promouvoir et comment l’améliorer ? La communication internationale s’appuie sur une analyse de la perception de la Suisse à l’étranger afin de concevoir des actions et des outils appropriés de promotion d’image. La stratégie de communication internationale, que le Conseil fédéral a adoptée le 1er juin 2012 pour les années 2012-2015, fournit le cadre de référence. La communication internationale s’inscrit désormais dans une démarche thématique, permettant d’assurer une communication qui tient davantage compte des besoins géographiques variables. La mise en œuvre de cette stratégie est du ressort de Présence Suisse, organisme rattaché au Secrétariat général du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

La Suisse continue heureusement à jouir d’une image positive dans le grand public à l’étranger, comme en attestent, entre autres, diverses études d’image réalisées par Présence Suisse. Des aspects traditionnels comme les paysages ou la qualité des produits suisses ont souvent un impact positif et durable sur l’image de la Suisse à l’étranger. Mais la Suisse rencontre en même temps une attention critique accrue dans les médias, notamment par rapport à des questions financières et fiscales.

Il faut continuer à cultiver cette image positive tout en trouvant des réponses adéquates aux défis qui se posent. Pour ce faire, l’orientation future de la communication, définie dans le cadre de la stratégie de communication internationale 2012-2015, prévoit de mettre en œuvre une approche thématique. La stratégie poursuit deux buts : d’une part, des atouts tels que des approches politiques novatrices dans des domaines comme l’éducation, la recherche, l’innovation, les infrastructures et la santé doivent bénéficier d’un effort de communication plus large. D’autre part, les positions de la Suisse sur des thématiques difficiles comme les questions financières et fiscales ou les relations de la Suisse avec l’UE doivent être expliquées par un travail d’information adéquat. Cette communication à orientation thématique est mise en œuvre dans le cadre de grandes manifestations internationales, de programmes existants ou nouveaux et de réunions de discussion comme « Think Swiss » et « Partenaires en dialogue », ainsi que de voyages d’études organisés en Suisse pour des participants étrangers. En outre, la Suisse doit utiliser davantage, pour sa communication à l’étranger, les nouveaux canaux de communication comme les médias sociaux, les produits de communication audiovisuelle et les grandes manifestations internationales.

Par ailleurs, il est prévu d’instaurer une coopération étroite entre les acteurs fédéraux et de faire aussi appel à des acteurs privés intéressés pour des projets communs. D’une manière générale, il faut exploiter de façon plus intense le potentiel que représentent pour la communication internationale les acteurs privés en Suisse et à l’étranger – par exemple les Suisses de l’étranger.

La mise en œuvre de cette stratégie est du ressort de Présence Suisse, organisme rattaché au Secrétariat général du DFAE. Ces activités sont financées par le budget du DFAE (2012 : 6,8 millions de francs) ainsi que par des contributions extraordinaires de la Confédération, lorsqu’il s’agit de couvrir les dépenses liées à la représentation de la Suisse aux expositions universelles et aux Jeux olympiques. 

Informations suplémentaires:
Nicolas Bideau, Chef Présence Suisse
Département des Affaires etrangères DFAE
nicolas.bideau@eda.admin.ch; Tel: 079 667 69 15
 


Contact

Information DFAE
+41 (0)31 322 31 53


Editeur:

Conseil fédéral
Département fédéral des affaires étrangères