La Suisse présidente de l’OSCE en 2014

Berne, Communiqué de presse, 10.02.2012

Comme l’a confirmé aujourd’hui l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), la Suisse assumera la présidence de l’OSCE en 2014. Elle avait déposé sa candidature conjointement avec la Serbie, qui sera à son tour présidente en 2015. Les deux États comptent collaborer étroitement.

Selon Monsieur Didier Burkhalter, chef du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), «cette décision est une bonne nouvelle pour la Suisse. L’exercice de cette présidence s’inscrit précisément dans l’une des priorités stratégiques de notre politique étrangère : l’engagement en faveur de la stabilité en Europe et dans les régions limitrophes. Nos partenaires ont confiance en notre capacité à améliorer la sécurité et la coopération en Europe. Une collaboration étroite avec la Serbie offre de nouvelles possibilités à la Suisse pour contribuer à une évolution positive en Europe du Sud-Est ». La présidence suisse compte renforcer le rôle de forum ouvert de l’OSCE en matière de questions liées à la sécurité en Europe. Le chef du DFAE relève qu’il s’agit d’un canal supplémentaire par lequel la Suisse pourra faire valoir ses compétences et son expérience dans le cadre de la politique internationale. 

En décembre dernier, la Suisse et la Serbie avaient décidé de déposer une candidature commune pour la présidence de l’OSCE. Lors de la rencontre annuelle du Conseil des ministres de l’OSCE, organisée à Vilnius (Lituanie) le 7 décembre 2011, les ministres des affaires étrangères des 56 États participants ont soumis l’élection des États candidats à la présidence 2014 et 2015 à une « procédure silencieuse ». Cette procédure consiste à laisser s’écouler un certain laps de temps au cours duquel les Etats peuvent faire part de leur objection. Si aucune opposition ne s’élève au cours de cette période, les candidats sont considérés comme élus. La procédure silencieuse est arrivée aujourd’hui à son terme sans qu’aucune opposition contre la candidature de la Suisse et de la Serbie n’ait été enregistrée.

Pour défendre sa sécurité, la Suisse a tout intérêt à ce que la paix soit maintenue en Europe, notre pays est donc tributaire de la coopération internationale. À cet égard, l’OSCE fournit une plate-forme essentielle, vu qu’elle regroupe pratiquement tous les États d’Europe, d’Amérique du Nord et d’Asie centrale. L’OSCE définit la sécurité non seulement d’un point de vue militaire et policier, mais elle tient aussi compte d’autres dimensions telles que les droits de l’homme, le respect de l’État de droit et la démocratie, ainsi que des aspects économiques et environnementaux.

Au sein de l’OSCE, la Suisse se mobilise résolument en faveur de progrès dans le domaine du contrôle des armements et dans la mise en œuvre efficace des engagements pris par les États depuis 1975 dans le cadre de l’organisation. Pour les deux années consécutives de leur présidence, la Suisse et la Serbie ont décidé de collaborer étroitement et se sont accordées sur des thématiques prioritaires. Elles souhaitent se consulter avant de prendre des décisions de portée significative ou délicates sur le plan politique. 

Les thèmes prioritaires comprennent le renforcement du rôle de l’OSCE dans la gestion des crises et des conflits, notamment par le développement de ses compétences de médiation. Le renforcement des efforts déployés pour trouver des solutions aux conflits qui datent figure parmi les autres priorités, ainsi que la coopération avec des régions limitrophes d’Asie, du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord et avec la société civile. Une attention particulière devra également être accordée aux nouveaux défis, comme le crime organisé, le terrorisme international ou les menaces via Internet. Enfin, les deux pays souhaitent analyser quelles réformes institutionnelles s’avèreraient éventuellement pertinentes pour l’OSCE.

Le 1er mars, le conseiller fédéral Didier Burkhalter recevra son homologue serbe, Vuk Jeremić, pour une visite de travail à Berne. Les présidences suisse et serbe de l’OSCE seront abordées.


Informations complémentaires

L’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe


Contact

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: +41 58 462 31 53
Fax: +41 58 464 90 47
E-Mail: info@eda.admin.ch


Editeur:

Département fédéral des affaires étrangères