Libye: la Suisse renforce son soutien humanitaire

Berne, Communiqué de presse, 03.05.2011

La Suisse renforce son soutien à l’effort international d’assistance aux personnes qui ont fui la Libye en raison des récents troubles. L’Aide humanitaire de la Confédération, qui a déjà déployé des experts dans les régions frontalières de ce pays, a décidé de débloquer 500'000 francs au profit de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

La situation à la frontière entre la Tunisie et la Libye est précaire. Des dizaines de milliers de personnes – en majorité des ressortissants de pays africains ou d’Asie qui travaillaient en Libye – ont trouvé refuge dans cette zone par crainte des violences. Plusieurs organisations internationales sont à pied d’œuvre pour aider ces populations.

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) apporte actuellement son soutien à ces travailleurs étrangers ainsi qu’à leur famille qui ont fui la Libye afin qu’ils puissent retourner dans leur pays d’origine. Soit par voie aérienne, par voie terrestre ou par bateau.

L’Aide humanitaire de la Confédération dispose depuis le week-end dernier de huit experts dans les régions frontalières de la Libye (quatre du côté égyptien et quatre du côté tunisien).  En plus, la Suisse a dépêché des membres du Corps suisse d’aide humanitaire (CSA) pour renforcer les ambassades suisses au Caire et à Tunis.

Afin d’aider les personnes qui vivent actuellement dans des structures d’accueil mises en place par l’Etat tunisien et le HCR à la frontière avec la Libye, la Suisse prévoit un soutien dans le domaine eau et hygiène. L’Aide humanitaire de la Direction du développement et de la coopération (DDC) au sein du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) examine d’autres champs d’intervention.

Outre l’aide à l’OIM, la Suisse a déjà débloqué 500'000 francs pour soutenir le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) qui apporte une aide d’urgence médicale dans le cadre des événements qui se déroulent en Libye. Une enveloppe globale de 1,5 million de francs a été prévue jusqu’ici dans le cadre de la crise libyenne.

D’une manière générale, la Suisse est très consciente du courage dont font preuve les hommes et les femmes qui descendent dans la rue en Libye pour revendiquer leurs droits démocratiques. Le DFAE condamne avec la plus grande fermeté la violence ciblée exercée par les autorités libyennes à l’encontre des manifestants. Cela est inadmissible.

La Suisse appelle les forces de sécurité libyennes à renoncer à recourir à la force contre leurs compatriotes.

La Confédération a bloqué d’éventuels avoirs de Mouammar Kadhafi et de son entourage en Suisse. Elle a par ailleurs soutenu les efforts pour que la Libye soit suspendue au Conseil des droits de l’homme. Il est impensable qu’un Etat qui commet des violations des droits humains d’une telle ampleur puisse demeurer membre de cette instance.


Contact

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: (+41) 031 322 31 53
Fax: (+41) 031 324 90 47
E-Mail: info@eda.admin.ch


Editeur:

Département fédéral des affaires étrangères