Nouveau directeur exécutif de la Suisse auprès du Groupe de la Banque mondiale (dernière modification, le 03.03.2011)

Berne, Communiqué de presse, 03.03.2011

Le 16 février 2011, le Conseil fédéral a nommé le nouveau directeur exécutif de la Suisse auprès du groupe de la Banque mondiale à Washington en la personne de Jörg Frieden, conseiller de la présidente de la Confédération Micheline Calmy-Rey à la Commission du développement durable de l’ONU. Jörg Frieden portera le titre d’ambassadeur.

Jörg Frieden exercera ses nouvelles fonctions auprès du Groupe de la Banque mondiale à partir du 15 mars 2011 et succédera à Michel Mordasini, qui a été nommé vice-directeur du domaine Coopération globale de la Direction du développement et de la coopération (DDC).

Né à Lugano, au Tessin, en 1953, Jörg Frieden est titulaire d'un doctorat en sciences économiques de l'Université de Fribourg. Il entre à la DDC (rattachée au Département fédéral des affaires étrangères) en 1986 en qualité de collaborateur scientifique. A partir de 1989, il sera successivement coordinateur au Mozambique, conseiller auprès de la Banque mondiale à Washington et chef de la section Afrique orientale et australe à Berne, avant d'être appelé au poste de vice-directeur de l'Office fédéral des réfugiés à Berne en 1999.

En 2003, il reprend du service pour la DCC en qualité de directeur local des programmes de développement avec le Népal. A Maputo et à Katmandou, Jörg Frieden était responsable de tâches liées aux missions de maintien de la paix des Nations Unies. De 2008 à 2010, il assume la fonction d'un vice-directeur de la DDC et prend la tête du domaine Coopération globale. Il est actuellement conseiller de la présidente de la Confédération Micheline Calmy-Rey, qu'il représente par ailleurs au sein de la Commission du développement durable de l'ONU.

La Suisse est membre du Groupe de la Banque mondiale depuis 1992. Le conseil exécutif de la Banque mondiale, qui se compose de 25 directeurs à plein temps, définit sa politique dans les domaines opérationnel, financier et administratif. Les directeurs décident des programmes par pays et par secteur ainsi que des prêts destinés au financement de projets et programmes de développement.

Le directeur exécutif suisse défend non seulement les intérêts de la Suisse, mais encore ceux du groupe de vote[1] à la tête duquel il est placé. Il soutient et conseille en outre les entreprises privées suisses dans leurs relations avec le Groupe de la Banque mondiale.

[1] Azerbaïdjan, Kazakhstan, Kirghizistan, Ouzbékistan, Pologne, Serbie, Suisse, Tadjikistan, Turkménistan


Contact

Raymund Furrer, SECO, Coopération et développement économiques, Coopération multilatérale, tél. +41 31 324 08 19


Editeur:

Département fédéral de l
Département fédéral des affaires étrangères