Une Journée annuelle de l’Aide humanitaire dans un contexte difficile

Berne, Communiqué de presse, 25.03.2011

La Journée annuelle de l’Aide humanitaire s’est déroulée sur fond de catastrophes au Japon et de conflit en Libye. Cette édition a été particulière en raison de cette situation tendue, de la célébration de divers anniversaires et également parce qu’il s’agissait de la dernière Journée annuelle dirigée par Toni Frisch, le délégué sortant à l’Aide humanitaire.

2011 est une année riche en anniversaires : on fête cette année les 50 ans de la Direction du développement et de la coopération (DDC), les 40 ans du Corps suisse d’aide humanitaire (CSA) et les 30 ans de la Chaîne de sauvetage. 2011 promet toutefois d’être extrêmement difficile. Au cours de la Journée annuelle de l’Aide humanitaire du 25 mars, trois cellules de crise étaient actives en parallèle, l’une pour le Japon, une autre pour l’Afrique du Nord et une troisième pour la Côte d’Ivoire. La mobilisation de toutes les forces et le fait que cette édition était la dernière dirigée par Toni Frisch, délégué de longue date à l’Aide humanitaire, ont donné à la manifestation un caractère particulier. 

L’adaptation à des situations toujours nouvelles est en soi une nécessité et une spécificité de l’Aide humanitaire. Les phénomènes météorologiques extrêmes se multiplient et font de plus en plus de victimes. Les conflits et les tensions politiques sont de diverses natures et appellent chaque fois des mesures particulières. Dans son discours d’ouverture, la conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey a fait référence aux changements historiques à l’œuvre en Afrique du Nord et au Proche-Orient ainsi qu’à l’enchaînement des catastrophes naturelles et nucléaires au Japon. «Lorsqu’un pays comme le Japon, hautement industrialisé et si bien préparé, atteint ses limites, la nécessité d’envisager les scénarios les plus graves ne peut être écartée.», a-t-elle déclaré. Outre le sauvetage de vies immédiat en situation de catastrophe, une grande importance doit être accordée à la prévention de tels événements. 

Le directeur de la DDC Martin Dahinden a lui aussi placé son allocution sous le signe des évolutions et changements survenus au cours de la décennie – aussi bien pour la DDC que pour l’Aide humanitaire : « Les catastrophes naturelles, les conflits armés, les troubles politiques ou les crises économiques se traduisent par des reculs et nécessitent des changements d’orientation. » Il est cependant une constante dans le changement : l’engagement des participants à l’Aide suisse, la disposition à réagir vite, de manière ciblée et coordonnée, l’expérience du terrain et la flexibilité.   

La conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey et le directeur de la DDC Martin Dahinden ont salué à l’unisson les réalisations de Toni Frisch, qui a décidé de se retirer fin avril après dix années passées à la tête de l’Aide humanitaire de la Confédération, et qui présidait donc pour la dernière fois la Journée annuelle. Toni Frisch a passé la majeure partie de sa carrière au service des victimes de guerres et de catastrophes. En sa qualité de délégué, il a modernisé l’Aide humanitaire de la Confédération. « Il a permis à l’Aide humanitaire d’avoir un plus grand rayonnement au sein de la politique étrangère suisse ainsi que sur la scène internationale », a souligné la conseillère fédérale Calmy-Rey. 

Valerie Amos, coordinatrice de l’aide d’urgence de l’ONU et directrice du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), était invitée à cette Journée annuelle. Mme Amos a mis en exergue l’engagement de la Suisse dans les affaires humanitaires internationales ainsi que le rôle prééminent de Genève dans le monde de l’humanitaire. Avant la manifestation, elle avait eu un entretien officiel avec la Présidente de la Confédération Mme Calmy-Rey.  

Des séquences filmées ont présenté le Bureau de la coordination des affaires humanitaires ainsi que la reconstruction d’écoles et d’un hôpital en Haïti, de même que des projets au Pakistan, tels que le programme Cash et la distribution d’eau potable et de tentes. Un peu plus d’un millier d’intéressés ont assisté à cette Journée annuelle au Kursaal de Berne, soit 200 de plus que l’année passée.


Informations complémentaires

Site DDC Aide Humanitaire


Contact

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: (+41) 031 322 31 53
Fax: (+41) 031 324 90 47
E-Mail: info@eda.admin.ch


Editeur:

Département fédéral des affaires étrangères