Journée internationale des personnes handicapées

Berne, Communiqué de presse, 05.12.2011

Appel de la Présidente de la Confédération Micheline Calmy-Rey

Chers concitoyens, chères concitoyennes, 

La Suisse, à l’instar de nombreux autres pays dans le monde, célèbre aujourd’hui 3 décembre la Journée internationale des personnes handicapées. Cette journée d'action nous rappelle le droit des personnes handicapées à participer pleinement à la vie de la société.

Ce droit est ancré dans la Constitution fédérale et dans la loi fédérale sur l'égalité pour les personnes handicapées. Bien que de nombreuses améliorations aient été apportées depuis l’entrée en vigueur de cette loi il y a sept ans, des efforts restent nécessaires pour éliminer les inégalités frappant les personnes handicapées. Il est capital, à cet égard, que les personnes handicapées ainsi que leur contribution à la vie de la société soient pleinement reconnues. En Suisse, le nombre de personnes souffrant d'un handicap s'élève à un million d'individus environ. Dans le monde, près de 650 millions de personnes sont touchées. Mais concernés, nous le sommes tous.

La Journée internationale des personnes handicapées a cette année lieu autour du slogan « Le travail : un droit humain ». Chacun sait à quel point l‘activité professionnelle conditionne l’intégration sociale. Si nous voulons nous montrer dignes de notre Constitution, il nous faut mesurer notre force au bien-être des membres les plus faibles de notre communauté. La Suisse doit se donner les moyens d’offrir l’autonomie aux personnes souffrant d’un handicap.

« Le travail : un droit humain » : la Convention de l’ONU relative aux droits des personnes handicapées leur reconnaît le droit à un accès sans discrimination au travail. Elle demande leur « participation et intégration pleines et effectives à la société ». Sur le plan international, ce texte constitue une référence pour la reconnaissance des personnes handicapées et de leurs droits. Cette convention vise à interdire toute discrimination des personnes handicapées, dans n’importe quel domaine de leur vie, et à leur garantir la pleine jouissance des droits humains fondamentaux en matière civile, politique, économique, sociale et culturelle. Elle constitue dès lors le premier instrument juridique universel qui reprend des droits de l’homme existants pour les appliquer à la situation concrète des personnes handicapées et qui valorise le handicap comme une composante de la diversité humaine. La Convention se distancie ainsi d’une compréhension du handicap basée sur la notion de « tare », encore dominante dans nombre de pays et d’esprits.

Des efforts restent toutefois nécessaires pour que la perception du handicap change durablement. La Convention de l’ONU relative aux droits des personnes handicapées – déjà ratifiée par 107 Etats – est un instrument dont les objectifs rejoignent ceux de la législation suisse en matière d’égalité pour les personnes handicapées. 

Au printemps 2011, le Conseil fédéral a lancé une procédure de consultation sur l'adhésion de la Suisse à la Convention. La grande majorité des participants ont salué la volonté du Conseil fédéral de ratifier la Convention, même si les prévisions et les attentes qu’ils placent dans une telle démarche varient considérablement. A la lumière de cette consultation, le Conseil fédéral arrêtera les mesures à prendre en vue d'une ratification rapide de la Convention.

Beaucoup d’entre nous ont la chance – fragile – de vivre sans handicap. La ratification de la Convention de l’ONU serait l’occasion de rappeler à chacune et chacun que les aspirations des personnes handicapées méritent l’attention constante de la société. L’égalité ne doit pas seulement être inscrite dans les lois. Elle doit se traduire dans les faits. En ratifiant cette Convention, la Suisse donnerait aussi un signal politique fort à ceux dont l’existence est compliquée par un handicap. Le difficile combat qu‘ils mènent sans relâche pour leur reconnaissance et leur dignité mérite qu’on leur tende la main.


Informations complémentaires

Micheline Calmy-Rey


Contact

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: +41 58 462 31 53
Fax: +41 58 464 90 47
E-Mail: info@eda.admin.ch


Editeur:

Département fédéral des affaires étrangères