Le président de la BNS Philipp Hildebrand nommé vice-président du Conseil de stabilité financière

Berne, Communiqué de presse, 04.11.2011

Le gouverneur de la Banque centrale du Canada Mark Carney et le président de la Direction de la Banque nationale suisse (BNS) Philipp Hildebrand sont nommés respectivement président et vice-président du Conseil de stabilité financière (CSF). Selon le Conseil fédéral, il s'agit là d'un acte de reconnaissance envers la Suisse et envers Philipp Hildebrand pour leur engagement en faveur du renforcement de la réglementation internationale du secteur financier.

Comme cela a été publié aujourd'hui à l'occasion du sommet du G20, le CSF a désigné son nouveau président en la personne du gouverneur de la Banque centrale du Canada Mark Carney. En même temps, il a nommé au poste de vice-président le président de la BNS Philipp Hildebrand. Cette nouvelle fonction au sein du CSF comprend non seulement la suppléance du président, mais aussi l'accomplissement de tâches de conduite dans le domaine du renforcement institutionnel prévu du CSF. La nouvelle direction remplace dès à présent le président Mario Draghi qui, depuis le 1er novembre 2011, assume la présidence de la Banque centrale européenne.

Pour la Suisse, cette nomination constitue un acte de reconnaissance pour sa participation au renforcement de la réglementation internationale du secteur financier. Le Conseil fédéral est intervenu par la voie diplomatique en faveur de la nomination de Philipp Hildebrand à la direction du CSF. Le CSF constitue l'organe central en matière de stabilité financière internationale et de réglementation des marchés financiers. En assumant la vice-présidence, la Suisse confirme sa volonté de continuer à œuvrer dans l'intérêt de la stabilité financière au niveau mondial.

La nomination de Philipp Hildebrand à la vice-présidence du CSF n'a pas d'influence sur sa fonction de président de la Direction de la BNS. Les activités de président et de vice-président du CSF sont exercées à titre accessoire. Philipp Hildebrand représente déjà la Suisse au sein du comité directeur et, avec un représentant du Département fédéral des finances, au sein de l'assemblée plénière du CSF.

Conseil de stabilité financière (CSF)

Le Conseil de stabilité financière (CSF), dont le siège est à Bâle, se concentre sur les questions de stabilité et de régulation des marchés financiers (abstraction faite des questions fiscales). Parmi ses membres, on trouve 54 autorités de 24 pays (Suisse, Pays-Bas, Espagne, Singapour, Hong Kong et des pays du G20) ainsi que 10 organisations internationales et organismes chargés de fixer des normes. La Suisse est représentée au CSF par le Département fédéral des finances et la Banque nationale suisse. Au niveau des groupes de travail, la FINMA participe en outre activement aux travaux du CSF en tant qu’autorité de surveillance des marchés financiers. 

Le CSF est un organe central et particulièrement approprié pour défendre les intérêts de notre pays. Du fait de l’importance de sa place financière sur le plan international, la Suisse joue un grand rôle dans les questions de stabilité des marchés financiers et peut contribuer au sein du CSF à renforcer la stabilité financière internationale et à assurer l'équilibre entre les acteurs des marchés financiers. On peut citer à titre d’exemple les recommandations sur les fonds propres supplémentaires exigés des banques ayant une importance systémique sur le plan mondial, recommandations que le CSF a élaborées avec le Comité de Bâle sur le contrôle bancaire et qui portent l’empreinte de la Suisse.


Contact

Mario Tuor, Communication du Secrétariat d’Etat aux questions financières internationales (SFI), tél. 031 322 46 16, mario.tuor@sif.admin.ch


Editeur:

Conseil fédéral
Département fédéral des finances
Département fédéral des affaires étrangères