Partenariat mondial pour une coopération au développement plus efficace

Berne, Communiqué de presse, 29.11.2011

Comment rendre la coopération au développement plus efficace ? Tel est le thème d’une conférence internationale qui s’est ouverte aujourd’hui à Busan, en Corée du Sud. Une délégation suisse, conduite par le directeur de la DDC Martin Dahinden, y participe. Les représentants de gouvernements, de la société civile et du secteur privé de pays donateurs et de pays bénéficiaires souhaitent nouer à Busan un partenariat nouveau et plus étroit afin d’améliorer l’efficience et l’efficacité de la coopération au développement.

La Conférence de Busan, qui se tient du 29 novembre au 1er décembre, est l’occasion pour la Suisse de faire partager ses expériences. La délégation suisse présentera ainsi les principes fondamentaux de projets menés avec succès au Nicaragua et au Népal. Elle est conduite par le directeur de la Direction du développement et de la coopération (DDC) Martin Dahinden et comprend des membres de la DDC, ainsi que des représentants du Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO), une représentante du Parlement et une représentante des œuvres d’entraide suisses. La Suisse soutient la déclaration de la conférence de Busan. Depuis l’adoption de la déclaration de Paris en 2005, elle joue un rôle actif dans la coopération internationale coordonnée en matière de développement. Elle renforcera sa coopération en particulier dans les pays partenaires et les régions instables, comme en Afrique du Nord et en Afrique centrale, la réduction de la pauvreté restant partout l’objectif prioritaire. 

Après avoir été l’un des pays en développement les plus pauvres, la Corée du Sud, pays hôte de la conférence, est devenue en quelques décennies l’une des économies les plus dynamiques au monde – passant du statut de bénéficiaire de l’aide au développement à celui de donateur. Elle constitue ainsi un exemple probant de coopération internationale efficace.

La volonté de faire bénéficier d’autres pays de ses expériences est l’une des raisons qui ont amené la Corée du Sud à organiser cette conférence. Autrefois, la coopération au développement était surtout menée par les pays industrialisés de l’hémisphère Nord. Il était plus facile d’en assurer la coordination, parce que ces pays poursuivaient des intérêts similaires et partageaient une conception commune des objectifs de développement. Or, la situation a radicalement changé ces dernières années. Des pays émergents comme la Chine, le Brésil et l’Inde injectent parfois des moyens énormes dans la coopération au développement. Mais ils ne se contentent pas d’investir de l’argent, ils fixent aussi de nouveaux objectifs dans les pays partenaires. Parmi les acteurs du développement figurent aussi aujourd’hui de grandes fondations privées, qui se caractérisent elles aussi par de nouveaux objectifs et de nouvelles méthodes de travail. 

Pour répondre à cette situation, il est prévu de conclure à Busan un partenariat du développement, qui intègre les nouveaux acteurs et définit les principes d’une coopération efficace dans les pays en développement. A Busan aura lieu pour la première fois un dialogue structuré avec tous les donateurs et les pays en développement, afin de créer une base commune pour une meilleure coordination. Il est aujourd’hui admis que le développement ne peut porter ses fruits que si les gouvernements et la société civile des pays en développement définissent eux-mêmes les priorités, une idée fondamentale qui marquera cette nouvelle coordination. Il est important aussi que le secteur privé soit reconnu par tous comme un moteur essentiel du développement. La conférence de Busan s’inscrit dans le prolongement de rencontres antérieures, qui ont défini les principes de l’aide au développement Nord-Sud sous sa forme classique.  

Contacts
Information DFAE/DDC : +41 (0)31 322 31 53
SECO/DFE : +41 (0)31 324 09 10


Informations complémentaires

Conférence à Busan
Engagement de la Direction du développement et de la coopération (DDC)


Contact

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: +41 58 462 31 53
Fax: +41 58 464 90 47
E-Mail: info@eda.admin.ch


Editeur:

Département fédéral des affaires étrangères
Département fédéral de l