Contribution suisse à l’Union européenne élargie: bilan intermédiaire

Berne, Communiqué de presse, 19.11.2010

La mise en œuvre des projets lancés dans le cadre de la contribution à l’élargissement a des résultats satisfaisants. Le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann, chef du Département fédéral de l’économie (DFE), la ministre polonaise du développement régional Elżbieta Bieńkowska ainsi que d’autres intervenants suisses et étrangers en ont dressé un bilan intermédiaire positif. La Conférence annuelle de la coopération suisse avec l’Europe de l’Est s’est tenue à Aarau aujourd’hui 19 novembre 2010 et a réuni quelque 350 personnes.

Avec sa contribution à l'élargissement, la Suisse participe depuis trois ans à la réduction des disparités économiques et sociales dans l'UE élargie. Elle soutient à hauteur de un milliard de francs des projets réalisés dans les pays de l'UE10: Pologne, Hongrie, Slovénie, Slovaquie, République tchèque, Estonie, Lettonie, Lituanie, Chypre et Malte. Fin octobre 2010, 74 propositions de projets et 84 demandes de projet finalisées avaient été approuvées. Ainsi, les projets retenus provisoirement ou définitivement totalisent un montant de 756 millions de francs, soit 80 % du budget disponible à ce titre.

L'état d'avancement des projets mis en œuvre a constitué le thème phare de la Conférence annuelle de la coopération suisse avec l'Europe de l'Est organisée ce jour par la Direction du développement et de la coopération (DDC) et le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) à Aarau. Malgré la crise économique et financière, les participants estiment que l'examen et l'approbation des projets devraient être terminées comme prévu d'ici la mi-2012.

Dans son discours d'ouverture, le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann a souligné l'importance que revêt la contribution à l'élargissement aussi bien pour notre politique européenne que pour nos relations avec les nouveaux Etats membres de l'UE. Il a évoqué le fait que l'élargissement de l'UE à l'Est s'inscrit dans l'intérêt de la Suisse, étant donné qu'il favorise la réalisation de l'objectif commun de stabilité et de paix sur tout le continent européen.

Elżbieta Bieńkowska, ministre du développement régional en Pologne, a de son côté évoqué le programme de coopération helvético-polonais ainsi que les premières expériences du côté polonais lors de son intervention.

Lors de la conférence publique, la DDC et le SECO ont informé le public de l'état d'avancement des projets dans chaque pays partenaire et présenté la nouvelle contribution à l'élargissement versée en faveur de la Bulgarie et de la Roumanie. Le bilan intermédiaire a ensuite été approfondi pour chaque pays dans le cadre de différents ateliers. Des projets sont menés en étroite collaboration avec les Etats partenaires dans les domaines suivants 1) sécurité, stabilité et réformes,
2) environnement et infrastructures, 3) promotion de l'économie privée et
4) développement humain et social.

Pendant la seconde partie de la conférence, le chef du Bureau de l'intégration, l'ambassadeur Henri Gétaz, a souligné l'importance de la contribution à l'élargissement pour la politique européenne. Lors d'une discussion de podium, le vice-ministre des finances lituanien Aloyzas Vitkauskas ainsi qu'une représentante de la Bulgarie et de la République tchèque se sont prononcés sur l'importance politique de la contribution suisse à l'élargissement du point de vue des pays partenaires. Le directeur de la DDC, l'ambassadeur Martin Dahinden, a relevé dans sa conclusion que la mise en œuvre de la contribution à l'élargissement se déroule comme prévu et de manière satisfaisante.

Pour de plus amples informations: http://www.erweiterungsbeitrag.admin.ch/fr/Home


Contact

Pierre-Alain Eltschinger, Porte-parole, Information DFAE, Tel. 079 517 79 82
Franziska Keller, SECO / Contribution à l’élargissement, tél. 076 329 23 07, franziska.keller@seco.admin.ch


Editeur:

Département fédéral de l
Département fédéral des affaires étrangères