Assemblée annuelle 2010 du FMI et de la Banque mondiale

Berne, Communiqué de presse, 07.10.2010

Le conseiller fédéral Hans-Rudolf Merz en tant que chef de la délégation suisse, le secrétaire d'Etat Jean-Daniel Gerber, directeur du seco, et le président de la direction générale de la Banque nationale suisse (BNS) Philipp Hildebrand, participeront à l’assemblée annuelle commune du Fonds monétaire international (FMI) et du groupe de la Banque mondiale, qui se tiendra à Washington les 8 et 9 octobre 2010. Le Comité monétaire et financier international (CMFI) examinera en particulier la situation de l'économie mondiale et le renforcement de la structure de gouvernance du FMI. Au sein du Comité du développement, la stratégie de la Banque mondiale, la réforme en cours de la gouvernance de cette institution et les progrès réalisés en vue d’atteindre les objectifs du millénaire pour le développement seront au centre des discussions.

Les ministres des finances et les gouverneurs des banques centrales examineront, au sein du CMFI, les perspectives économiques mondiales. Le CMFI s'attend à une reprise encore hésitante de la croissance économique mondiale, avec un taux de 4,5 % au plus. Les efforts de stabilisation du système financier ont subi des revers en raison de turbulences survenues dans plusieurs pays d'Europe. Parallèlement, les Etats-Unis connaissent une embellie économique plus faible que ce qui était prévu au printemps dernier. Le FMI se montre préoccupé par la lente reprise du secteur privé, lequel devrait relayer au plus vite les mesures d'urgence prises par les gouvernements. Il demande une fois de plus à ses membres de mener une politique axée sur la durabilité en matière de budget et d'endettement et de poursuivre leurs efforts de réforme et d'assainissement du secteur bancaire.

Dans ce contexte, il est nécessaire de renforcer le mandat du FMI, en intensifiant la surveillance supranationale exercée par l’organisation et en améliorant la prise en compte du secteur financier. La Suisse soutient de telles mesures.

La réforme de la gouvernance du FMI sera l'un des thèmes centraux abordés par le CMFI. Elle concerne notamment la révision des quotes-parts, la représentation au sein du conseil d'administration, l'amélioration de la conduite stratégique assurée par les ministères des finances et les banques centrales ainsi que la procédure de sélection des membres de la direction du FMI.

Le Comité du développement de la Banque mondiale se penchera sur la nouvelle stratégie à long terme de la Banque mondiale. Pendant la crise financière et économique, le groupe de la Banque mondiale a conseillé et soutenu financièrement les pays en développement et les pays émergents (en particulier en Europe de l'Est). La crise étant passée, il entend désormais adapter ses activités à la nouvelle donne et à la diminution prévue des moyens financiers disponibles. L'une des principales références à cet égard reste la tenue des objectifs du millénaire pour le développement. Selon la délégation suisse, il importe d'évaluer clairement les résultats obtenus par l'organisation dans le domaine du développement. Afin d'assurer l’atteinte des objectifs du millénaire, le Comité du développement abordera également la question des réformes internes au sein du groupe de la Banque mondiale.


Contact

Mario Tuor, responsable de la communication du Secrétariat d'Etat aux questions financières internationales,
tél.: +41 031 322 46 16

Raymond Furrer, responsable du domaine Coopération multilatérale, Secrétariat d'Etat à l'économie, tél.: +41 031 324 08 19

Olivier Chave, chef de la Division Institutions globales, Direction du développement et de la coopération, tél.: +41 031 322 86 09


Editeur:

Département fédéral des finances
Département fédéral de l
Département fédéral des affaires étrangères