Clôture de la 26ème session de la Conférence ministérielle de la Francophonie à Montreux sous la présidence de la Conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey

Berne, Communiqué de presse, 21.10.2010

La Conférence ministérielle de la Francophonie 2010 a clos aujourd'hui, sous la présidence de la cheffe du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) Micheline Calmy-Rey, ses travaux en vue du XIIIe Sommet de la Francophonie des 23 et 24 octobre à Montreux. A cette occasion, la Conférence ministérielle a réaffirmé la place de la Francophonie comme acteur important des relations internationales en sa qualité d'espace de consultation, de concertation et d'influence pouvant agir en amont et en aval des discussions et décisions prises dans d'autres enceintes. Elle a également mis l'accent sur les solidarités francophones orientées vers les nouveaux défis que sont le développement durable, l'éducation et l'innovation.

Les travaux de la Conférence ministérielle dirigés par la cheffe du DFAE Micheline Calmy-Rey ont abouti après deux jours de débats dominés par un esprit de dialogue, d'ouverture et de compromis à l'établissement de documents au contenu substantiel, concret et mesurable qui seront soumis aux chefs d'Etat et de gouvernement qui se réuniront les 23 et 24 octobre à Montreux pour le XIIIe Sommet de la Francophonie. Les débats ont porté sur les engagements à proposer au Sommet afin de renforcer le rôle et la place de la Francophonie dans la gouvernance mondiale et de développer les solidarités francophones dans les domaines de la sécurité alimentaire, du changement climatique, de la diversité biologique, de l'éducation et de l'innovation, ainsi que sur le rôle et le développement du français dans les organisations internationales. 

La Présidente de la 26ème session de la Conférence ministérielle en a tiré un bilan très positif précisant devant la presse à Montreux que "la Francophonie a un rôle tout particulier à jouer dans le cadre de la coopération multilatérale dans la mesure où elle constitue une plateforme qui transcende les logiques de groupes et de blocs régionaux. La valeur ajoutée de la Francophonie est sa diversité" à ajouté la cheffe du DFAE. Elle s'est félicitée des thèmes abordés, de la qualité des débats et des engagements proposés à l'intention des chefs d'Etat et de gouvernement. Ils sont l'expression d'une volonté commune de consolider le dispositif de la Francophonie au service de la paix, de la démocratie et des droits humains et d'inscrire les travaux du XIIIe Sommet de la Francophonie à Montreux dans une perspective d'avenir.  

Cette Conférence ministérielle s'inscrit dans le cadre d'un Sommet que la Suisse, Etat hôte, souhaite interactif, constructif et convivial à l'image du riche programme d'accompagnement proposé. La cheffe du DFAE Micheline Calmy-Rey participera pour sa part activement aux tables rondes organisées en marge du Sommet avec un accent particulier porté aux défis globaux en matière de développement durable, de changements climatiques et de biodiversité ainsi que de sécurité alimentaire.  

Les participants à la Conférence ministérielle ont par ailleurs décidé que Paris accueillera sa 27ème session en 2011.  


Contact

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: (+41) 031 322 31 53
Fax: (+41) 031 324 90 47
E-Mail: info@eda.admin.ch


Editeur:

Département fédéral des affaires étrangères