Une quarantaine de chefs d’Etat et de gouvernement en Suisse pour le XIIIe Sommet de la Francophonie

Berne, Communiqué de presse, 18.10.2010

A quelques jours de l’ouverture du XIIIe Sommet de la Francophonie (22-24 octobre 2010), la cheffe du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) Micheline Calmy-Rey a rappelé l’importance de l’événement que la Suisse s’apprête à accueillir. 70 pays seront représentés à Montreux, dont une quarantaine par leurs chef d’Etat et de gouvernement. Micheline Calmy-Rey a également répété que la volonté de la Suisse était d’innover tant au niveau des programmes qu’à celui des thématiques abordées afin de faire de ce Sommet un rendez-vous politique.

«La Francophonie est un cadre d’influence important. Elle représente un tiers des Etats de l’ONU. Espace de promotion de la démocratie, des droits humains et du développement, la Francophonie offre une plateforme de discussion pour aborder des enjeux qui préoccupent et qui concernent la planète entière», a affirmé lundi Micheline Calmy-Rey devant la presse.

La cheffe de la diplomatie helvétique a également relevé l’importance du Sommet de Montreux pour la Suisse, soulignant que c’est le pays tout entier, et non la seule partie francophone qui est membre de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). «La Suisse multiculturelle, quadrilingue et fédéraliste se sent à l’aise dans la Francophonie, qui regroupe 870 millions de personnes sur les cinq continents», a-t-elle dit. Le Sommet donnera une grande visibilité à la Suisse et lui permettra d’affirmer sa politique d’accueil de conférences et d’organisations internationales.

 «Dans un monde où les réseaux se superposent, ce positionnement est un atout», a ajouté la conseillère fédérale. Elle a par ailleurs dévoilé les noms de quelques chefs d’Etat et de gouvernement qui seront présents à Montreux. Dont notamment le Président français Nicolas Sarkozy et le Premier ministre canadien Stephen Harper. 

Micheline Calmy-Rey a également souligné la volonté de la Suisse d’inviter les Etats et gouvernement membres à œuvrer en faveur d’une Déclaration finale témoignant de manière tangible de leur volonté de prendre des engagements concrets pour l’avenir de la Francophonie. La Déclaration de Montreux sera rendue publique dimanche. 

L’année 2010 coïncidant avec le 40e anniversaire de la Convention de Niamey, acte fondateur de la Francophonie institutionnelle, la Suisse a voulu que les chefs d’Etat et de gouvernement portent leurs réflexions sur les « Défis et les visions d’avenir pour la Francophonie ». Trois thématiques en particulier figureront au menu des discussions : la Francophonie acteur des relations internationales et sa place dans la gouvernance mondiale, la Francophonie et le développement durable, et enfin la langue française et l’éducation dans un monde globalisé. 

Afin d’associer la population à l’événement, la Suisse mise sur la convivialité. Plusieurs événements d’accompagnement marqueront le Sommet, a précisé devant la presse l’ambassadeur Johannes Matyassy, directeur général du XIIIe Sommet de la Francophonie. Parmi ceux-ci, il a cité le grand concert du mercredi 20 octobre consacré à la chanson francophone, ou encore le Village de la Francophonie, où plusieurs pays membres de l’OIF présenteront leurs spécificités culturelles dans des stands qu’avoisinera un chalet suisse. Sur le plan financier, Johannes Matyassy a par ailleurs indiqué que le budget initial de 30 millions octroyé par le Parlement ne serait pas dépassé et que des partenariats à hauteur de 1 million de francs environ ont été conclus avec diverses entreprises privées.  

De son côté, l’ambassadeur Jean-François Paroz, Commissaire pour l’organisation du XIIIe Sommet de la Francophonie a illustré par des exemples concrets les défis que représente l’organisation du Sommet sur le plan de la logistique. Ce sont ainsi 1400 délégués, quelque 600 journalistes, 1300 employés (dont ceux des hôtels dans la zone sécurisée), près de 1000 organisateurs,  plusieurs centaines de policiers et de pompiers qui ont dû être accrédités pour le Sommet, a-t-il relevé.

Pour de plus amples informations : 
Information DFAE, 031/ 322 31 53


Informations complémentaires

Site du XIIIe Sommet de la Francophonie


Contact

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: (+41) 031 322 31 53
Fax: (+41) 031 324 90 47
E-Mail: info@eda.admin.ch


Editeur:

Département fédéral des affaires étrangères