Journée mondiale contre le paludisme: les photos lauréates du concours en ligne soulignent l’importance de la prévention

Article, 22.04.2013

En matière de paludisme, dont un enfant meurt chaque minute, la DDC mise sur la prévention et l’accès à la recherche médicale. Ainsi, un programme de moustiquaires qu’elle soutient en Tanzanie a contribué à y réduire la mortalité infantile de 44% entre 2007 et 2012. Un concours photo sur la lutte contre cette maladie montre comment la population peut se protéger et comment l’utilisation de moustiquaires est renforcée.

Photo lauréate dans la catégorie «Dimension humaine»: pour que l’existence des familles soit assurée, il faut aussi protéger les animaux contre les moustiques. Une petite fille indienne nourrit une vache sous une moustiquaire. (

Remise des prix du concours photo
Dans la perspective de la Journée mondiale contre le paludisme, le 25avril, le groupe suisse de lutte antipaludique («Swiss Malaria Group»)coordonné par la DDC a communiqué à Lausanne, dans le cadre de la conférence «Des vaccins contre le paludisme» («Malaria Vaccines for the World»), le nom des lauréats du concours international de photos en ligne «The BIG Picture». Sur ces photos, on peut voir une vache protégée à l’aide d’une moustiquaire en Inde, de la fumée chassant des moustiques lors d’un festival en Inde et un chercheur observant un moustique à l’œuvre.

Galerie de photo

Le concours avait pour objectif de montrer à un large public ce que signifie vivre avec le risque de contracter le paludisme pour les personnes qui habitent dans des régions touchées par cette maladie, comment celles-ci peuvent se protéger et ce qui est entrepris pour améliorer leur situation. Plus de 700photographes du monde entier ont participé au concours. Une sélection de photos est publiée à l’adresse malariaphotos.org. Le groupe suisse de lutte antipaludique est formé de 17organisations basées en Suisse, qui luttent activement contre le fléau.

Engagement mondial de la DDC dans le domaine du paludisme
En dépit de progrès considérables accomplis dans le contrôle du paludisme, cette maladie reste un lourd fardeau pour de nombreux pays. Ainsi, un enfant en meurt chaque minute et la maladie fait chaque année entre 610’000 et 971’000victimes. S’efforçant d’en juguler les effets sanitaires et économiques dans ses pays partenaires, la DDC mise sur la prévention et l’accès aux soins médicaux.

En Tanzanie, un projet de la DDC sauve des vies grâce à des moustiquaires
La DDC soutient des projets concrets de prévention et de lutte contre le paludisme. A titre d’exemple, elle finance depuis 2002, par l’intermédiaire de l’Institut tropical et de santé publique suisse, un centre de coordination qui met en œuvre le programme national de moustiquaires pour le gouvernement tanzanien. La production locale, le subventionnement et la distribution des moustiquaires ont été organisés en collaboration avec différents partenaires. Dans le cadre d’une campagne de distribution, vraisemblablement la plus importante du monde, 28millions de moustiquaires ont été distribuées. A ce jour, la DDC a injecté 7,1millions CHF dans le projet.

Selon l’indicateur «National HIV/AIDS and Malaria Indicator Survey 2011–2012» mesuré par le «Tanzania National Bureau of Statistics» et publié récemment, c’est notamment grâce au projet de la DDC que la mortalité des enfants de moins de cinq ans a pu être réduite de 44% entre 2007 et 2012. Tandis qu’en 2004, seulement 23% des foyers étaient équipés d’au moins une moustiquaire imprégnée, ils n’étaient pas moins de 92% en 2012. Par ailleurs, 56% des foyers disposaient en 2012 de moustiquaires suffisamment imprégnées de sorte que tous les membres de la famille puissent dormir en dessous.

La DDC entend poursuivre son engagement en Tanzanie dans la lutte contre le paludisme. Elle y investira 6,3millions CHF supplémentaires d’ici à 2018: en soutenant l’Institut tropical et de santé publique suisse, elle développera davantage encore la collaboration avec le gouvernement tanzanien; l’objectif est de maintenir à un niveau élevé le taux de couverture en moustiquaires de la population tanzanienne par une campagne de distribution dans les écoles ainsi que d’étendre le traitement de la maladie.

Informations complémentaires et documentation