Un réseau suisse élevé au rang de référence

Article, 03.10.2013

Lors de la 11e session de la Conférence des parties à la Convention de Rio sur la lutte contre la désertification organisée en Namibie du 13 au 27 septembre 2013, la Suisse a remporté un succès de taille: les Etats ont reconnu le système WOCAT (World Overview on Conservation Approaches and Technologies), un réseau international de documentation des technologies et des approches de gestion durable des terres, comme la référence pour la documentation et la capitalisation des données. La DDC apporte un soutien déterminant au réseau WOCAT, dont le secrétariat est rattaché à l’Université de Berne.

Environ un quart de la surface terrestre et plus d’un milliard de personnes subissent les effets de la désertification et de la dégradation des terres. La Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification dans les pays gravement touchés par la sécheresse et/ou la désertification (UNCCD) est l’un des trois grands accords environnementaux issus du Sommet de la Terre organisé à Rio de Janeiro en 1992.

Les positions des parties divergent en ce qui concerne l’intégration de cette problématique dans les nouveaux Objectifs de développement durable (agenda post-2015): alors que nombre de pays africains parties à la Convention souhaiteraient formuler un objectif global contre la dégradation des terres (For a Land-Degradation Neutral World), d’autres Etats craignent qu’un tel objectif dépasse le cadre géographique et écologique de la Convention et que d’autres thèmes comme la déforestation se retrouvent au centre des discussions sur la dégradation et la régénération des terres.

Succès pour la Suisse

La reconnaissance de WOCAT (World Overview on Conservation Approaches and Technologies) par les parties à l’UNCCD constitue un succès significatif pour la Suisse. WOCAT est un réseau international de documentation des technologies et des approches de gestion durable des terres. Son secrétariat, rattaché au Centre pour le développement et l’environnement (CDE) de l’Université de Berne, bénéficie depuis de nombreuses années du soutien financier de la DDC. L’UNCCD se dote ainsi d’un instrument efficace d’échange d’informations sur la gestion durable des terres. La consécration de WOCAT comme plateforme de référence ouvre la voie à un développement plus poussé de ce système et à la mise sur pied de nouveaux partenariats. Elle constitue une étape déterminante pour l’engagement de longue date de la DDC et de l’Université de Berne.

Placée sous la conduite de l’ambassadeur Michel Mordasini, vice-directeur de la DDC, la délégation suisse comptait également des représentants de la Direction politique, de l’Office fédéral de l’environnement et de l’Université de Berne (CDE). L’ambassadeur suisse pour la Namibie, Christian Meuwly, a fait le voyage depuis Pretoria pour assister la délégation dans les échanges et les contacts au plus haut niveau.

Lors de la Conférence des parties à la Convention, le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a nommé à la tête de l’UNCCD la française Monique Barbut qui, en tant qu’ex-directrice générale et présidente du Fonds pour l’environnement mondial (FEM), est particulièrement bien préparée à l’exercice de cette fonction.

La prochaine session de la Conférence des parties à la Convention est prévue pour le premier semestre 2015 en Turquie.

Informations sur la désertification

Vidéo sur le renforcement de la résilience des populations aux sécheresses et aux catastrophes naturelles grâce à la gestion durable des terres

Réseau de documentation des technologies et des approches de gestion durable des terres WOCAT