Percée dans la lutte mondiale contre la pauvreté et pour l’accès à l’eau potable

Article, 25.04.2012

La Banque mondiale et les Nations Unies annoncent de bonnes nouvelles: la proportion de personnes extrêmement pauvres a été réduite de moitié depuis 1990, et au cours de la même période,deux milliards d’êtres humains ont obtenu un accès à l’eau potable. Deux Objectifs du Millénaire pour le développement ont ainsi été réalisés, avant même le délai fixé à 2015.

En 2000, la communauté des États membres de l’ONU a arrêté 8 Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), à atteindre avant 2015. Il s’agit notamment de réduire de moitié, entre 1990 et 2015, la proportion de population qui souffre de la pauvreté et de la faim, de garantir un accès généralisé à l’école primaire, d’imposer l’égalité de traitement entre les sexes et de réduire la mortalité maternelle et infantile. La Suisse a orienté ses activités de coopération au développement en fonction des OMD et a fixé comme priorité absolue la réduction de la pauvreté.

Objectif atteint: depuis 1990, le nombre de personnes qui vivent avec moins d’1,25 dollar par jour, dans l’extrême pauvreté, est passé de 1,94 milliard à 1,29 milliard. En mars 2012, la Banque mondiale a indiqué que l’objectif a été atteint en 2010 déjà.

La pauvreté, toujours intolérable
Les chiffres chinois et indiens sont particulièrement encourageants: la croissance économique a fait sortir de la pauvreté de nombreuses personnes. La situation s’est améliorée en Afrique subsaharienne également, où pour la première fois, la proportion de personnes extrêmement pauvres est passée en dessous des 50%.

Malgré ces développements réjouissants, la Banque mondiale considère que la lutte contre la pauvreté est loin de toucher au but. Si la pauvreté extrême recule, un milliard de personnes seront toujours pauvres en 2015. La Banque mondiale qualifie cette situation d’intolérable.

En outre, un nombre important de personnes dont les moyens financiers ont dépassé le seuil du 1,25 dollar par jour vivent tout de même avec moins de deux dollars par jour. Au cours des 30 dernières années, ce nombre n’a que très peu diminué (2,59 milliards de personnes il y a 30 ans contre 2,47 milliards de personnes actuellement).

Presque 90% des personnes ont accès à l’eau potable
Selon le rapport des Nations Unies sur l’eau, la proportion de personnes disposant d’un accès à l’eau potable a atteint 89% depuis 1990. Ainsi, l’OMD n°7 a été réalisé: le taux de la population qui n’a pas d’accès à l'eau potable a été réduit de moitié. L’accès à des infrastructures sanitaires, que l’ONU souhaitait améliorer en même temps que l’approvisionnement en eau, a toutefois progressé de manière plus mitigée.

Il est trop tôt pour crier victoire
Les importantes différences enregistrées entre les régions sont inquiétantes: tandis que l’Inde et la Chine font figure de modèles en matière d’approvisionnement en eau, presque 40% de la population vivant en Afrique subsaharienne n’a pas accès à l’eau potable.

Le directeur de l’UNICEF, Anthony Lake, explique qu‘il reste encore beaucoup à faire, malgré les succès escomptés d’ici 2015: «Tant que 11% de la population mondiale, c’est-à-dire 783 millions de personnes, n’aura pas accès à l’eau potable, il sera trop tôt pour crier victoire.»

Dossier: Les Objectifs du Millénaire pour le développement