Le projet de la DDC Papa Andina reçoit un prix international

Article, 20.12.2012

Améliorer l’accès au marché des paysans andins en valorisant la biodiversité de leur culture: ce pari est à la base du projet régional Papa Andina, lancé en 1998 par la DDC et le Centre international de la pomme de terre (CIP). Une solution innovante et durable récompensée lors de la deuxième Conférence mondiale de la recherche agricole pour le développement (GCARD 2012) en Uruguay.

Les pommes de terre andines ont atteint les étales de plusieurs grandes villes d’Amérique latine. (

Cultivées à plus 3500 mètres d’altitude sur les hauts plateaux andins, les pommes de terre des communautés rurales du Pérou, de Bolivie et d’Equateur présentent une biodiversité extrêmement riche que l’initiative Papa Andina a permis de valoriser. Le projet a abouti au développement d’une filière de produits originaux et de qualité, qui permettent aux petits agriculteurs de devenir des acteurs sur les marchés nationaux ou régionaux.

Conjuguer ressources traditionnelles et recherche de pointe
Aujourd’hui, une trentaine de variétés de pommes de terre traditionnelles sont vendues à Lima, à La Paz ou à Quito, en emballage «gourmet», sous forme de chips et de purées de couleur, ou encore de soupes lyophilisées. Issus du travail de plus de 2500 familles de paysans vivant dans des zones éloignées, ces produits connaissent un succès grandissant. Entre 2000 et 2010, le volume de vente de pommes de terre natives au Pérou a augmenté de 73% – de 167’000 à 289’000 tonnes – avec une augmentation de prix de 55%.

L’initiative Papa Andina se poursuit aujourd’hui avec l’appui du CIP en collaboration avec des ONG locales, le secteur privé et des institutions publiques. Le prix Fontagro, annoncé en Uruguay en novembre 2012 à l’occasion de la Conférence mondiale de la recherche agricole pour le développement (GCARD 2012), récompense ce succès.

Soutenu par le «Fondo Regional de Tecnología Agropecuaria» (Fontagro), l’«Instituto Interamericano de Cooperación para la Agricultura» (IICA) et la Banque Interaméricaine de Développement (BID), le prix sera remis lors d’une cérémonie officielle à Washington au siège de la BID en mai 2013. Une publication dédiée aux projets primés, dont les «Innovations pour mettre en valeur la biodiversité des pommes de terre, le cas de Papa Andina/INCOPA au Pérou», sera présentée à cette occasion.