Bilan intermédiaire en matière de réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement

Berne, Communiqué de presse, 20.07.2010

Lors de sa séance du 30 juin 2010, le Conseil fédéral a approuvé le Rapport intermédiaire de la Suisse 2010 sur les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD). Le rapport dresse un état des lieux globalement positif de la contribution suisse à la réalisation des OMD et montre, au moyen d’exemples, sous quelle forme la Suisse s’investit dans des domaines tels que l'eau, la santé et l'éducation pour remplir ces objectifs.

En 2000, la communauté internationale des Etats a fixé huit Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) en vue notamment de réduire de moitié la pauvreté dans le monde d'ici à 2015. L'Assemblée générale des Nations Unies a dressé un premier bilan en 2005, à l’occasion d’une réunion plénière de haut niveau. Elle prévoit d’établir un nouveau rapport intermédiaire en septembre 2010 avec des représentants des gouvernements du monde entier. Dans cette perspective, le Conseil fédéral a approuvé le 30 juin 2010 le second rapport intermédiaire sur la contribution de la Suisse à la réalisation des OMD.

Dans ce document, le Conseil fédéral montre que la communauté internationale a, dans l'ensemble, réalisé des progrès pour parvenir aux objectifs de développement avec toutefois des différences d'une région à l'autre et selon l'objectif convenu. Certains pays d'Asie en particulier ont réalisé des progrès considérables. D'autres pays, en particulier ceux situés au sud du Sahara, mais aussi, de manière générale, ceux qui sont touchés par des conflits ou des catastrophes naturelles, se situent en deçà des objectifs. Les effets de la crise économique et financière mondiale et les bouleversements climatiques effrénés notamment, viennent entraver encore davantage la lutte contre la pauvreté et compromettent les progrès réalisés jusqu'à présent ou les inhibent en partie.  

Le rapport illustre au moyen d'exemples concrets la contribution de la Suisse à la réalisation des OMD. Grâce à des programmes suisses d'aide au développement dans le domaine de l'eau, au moins 1 850 000 personnes ont pu avoir accès à un réseau d'eau potable et à des installations sanitaires entre 2002 et 2007 au Bangladesh, au Kirghizistan, au Tadjikistan, en Ouzbékistan, en Moldavie, en Hongrie, au Mozambique et au Niger. Dans le sud de l'Afrique, la Suisse met principalement l'accent sur le domaine de la santé. En Afrique de l'Ouest ainsi qu'au Bangladesh et au Bhoutan, elle se consacre essentiellement à l'éducation. Dans les pays et régions qui vivent une période post-conflictuelle et doivent faire face à des problèmes au sein de leur administration publique, les résultats sont moins satisfaisants.
 
Au cours du second semestre 2010, le Conseil fédéral soumettra au Parlement le message arrêté le 23 juin visant à faire passer l'aide publique au développement à 0,5 % du revenu national brut d'ici à 2015. Il continue d'œuvrer pour une politique étrangère suisse cohérente en étant attentif à l'efficacité des programmes et des projets ainsi qu'à l'orientation des activités entreprises sur les résultats.
 
Pour des informations complémentaires :
Information DFAE, tél. +41 31 322 31 53


Contact

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: (+41) 031 322 31 53
Fax: (+41) 031 324 90 47
E-Mail: info@eda.admin.ch


Editeur:

Département fédéral des affaires étrangères