Participation de la Suisse au dialogue international sur la migration

Salle de conférence réunissant les représentants de pays du monde entier.
Dans le cadre des plateformes multilatérales de discussion, la DDC soutient l’élaboration de pistes d’action aux niveaux régional et international pour gérer les déplacements forcés et la migration. © DFAE

Les défis liés aux déplacements forcés et à la migration nécessitent de la part de la communauté internationale une réponse coordonnée, qui aille plus loin que les mesures prises au niveau national par chaque Etat. Dans cette optique, la Suisse se mobilise en faveur de plateformes régionales et mondiales qui visent à permettre à des pays et à d’autres acteurs de dialoguer et d’élaborer ensemble des solutions. La Suisse utilise ces plateformes multilatérales pour participer à la définition de normes internationales susceptibles d’améliorer la gestion de la migration et d’atténuer la souffrance qu’elle peut générer.

Priorités de la DDC

Dans le cadre du dialogue international, la DDC se mobilise en faveur de la reconnaissance à l’échelle mondiale des liens qui existent entre migration et développement. À cet effet, elle s’efforce de mettre en avant, dans les propositions de pistes d’action régionales et internationales, ses expériences concrètes tirées de ses activités opérationnelles. Le but est d’améliorer la gestion de la migration, d’atténuer la souffrance humaine liée à la migration et de tirer profit des contributions qu’apportent les migrants à l’économie et à la société de leur pays d’origine et de leur pays de destination.

La migration est étroitement liée au développement économique et social durable. Les déplacements forcés et leamigration sont souvent les conséquences d’un manque de perspectives dans les pays d’origine. C’est la raison pour laquelle les approches en matière de développement adoptées par la Suisse tiennent compte, d’une part, des causes de la migration pour trouver des alternatives au départ, et, d’autre part, des besoins des réfugiés et des migrants afin de renforcer leur résilience et de créer des perspectives dans les pays d’origine. Les migrants contribuent au développement des pays d’origine et de destination, au travers notamment de la migration de la main-d’œuvre régulière et des transferts de fonds vers les pays d’origine. En 2017, les envois de fonds vers les pays en développement et les pays émergents ont atteint 466 milliards de dollars, soit le triple du montant officiel de l’aide au développement.

Promouvoir des solutions efficaces pour gérer la migration

Dans le domaine de la migration, la DDC travaille dans les pays partenaires avec des gouvernements, des organisations internationales, des acteurs de la société civile, des entreprises du secteur privé et des représentants du monde scientifique, conformément à son mandat relevant de la politique de développement. Ensemble, ils élaborent des solutions situées à l’interface entre migration et développement en mettant l’accent sur la création de normes étatiques et sociales. Ces normes doivent aider la communauté internationale à mieux gérer la migration et à atténuer la souffrance humaine qui peut en découler. Elles doivent en outre permettre de concrétiser les contributions apportées par les migrants réguliers au développement économique et social. Ce travail implique notamment l’établissement de mesures visant à lutter contre l’exploitation des travailleurs migrants, l’introduction de critères de recrutement éthiques et équitables, le respect des droits des travailleurs, ou encore l’encouragement de la diaspora à s’engager en faveur du développement du pays d’origine.

Lutter contre l’exploitation des travailleurs migrants

En soutenant le projet de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) visant à créer un système de certification volontaire des agences de recrutement (système international d’intégrité du recrutement (IRIS)), la DDC favorise l’intégration et la responsabilisation du secteur privé dans les mesures globales destinées à lutter contre l’exploitation des travailleurs migrants.

Système international d’intégrité du recrutement (IRIS) (en)

Dans le dialogue international sur la migration, la DDC s’efforce de mettre en avant ces solutions, fruit d’une réflexion commune, puis d’intégrer dans des projets concrets les recommandations émises dans le cadre du dialogue. Ce faisant, la DDC favorise la diffusion d’approches efficaces pour gérer le phénomène de la migration.

Participer aux plateformes dédiées à la coopération migratoire internationale

Animée par le souci constant de trouver des solutions et de faire preuve d’un esprit constructif, la Suisse a souvent joué ces dernières années un rôle déterminant dans le développement et la dynamisation des plateformes internationales de discussion. Dans le cadre d’une approche interdépartementale, la DDC, forte de ses expériences sur le terrain, a pu participer en maintes occasions à l’élaboration de pistes d’action internationales.

Implication d’acteurs clés dans le dialogue international sur la migration

La gestion du phénomène migratoire et des défis multiples qui y sont liés nécessite, du fait de leur complexité, la coopération de différents acteurs. Aussi la Suisse a-t-elle choisi, il y a déjà plusieurs années, d’adopter en matière de politique migratoire une approche interdépartementale (structure IMZ, voir menu déroulant).

La Suisse sert de modèle en la matière à d’autres pays. L’implication d’acteurs pertinents dans le dialogue international sur la migration fait ainsi partie de ses chevaux de bataille. La DDC encourage la participation, en particulier, d’acteurs non étatiques dans le dialogue sur la migration et dans la coopération internationale, participation qui est loin d’être une évidence dans de nombreux pays et dans les plateformes intergouvernementales existant aux niveaux régional et mondial. Dans l’esprit du principe de subsidiarité appliqué en Suisse, la DDC s’engage pour que les maires et les autorités locales soient reconnus en qualité d’acteurs clés de la coopération migratoire.

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et l’Organisation internationale du travail (OIT) comptent parmi les principaux partenaires de la DDC pour la mise en œuvre de ses projets opérationnels. En matière de recherche, la DDC travaille avec l’Institut pour le développement outre-mer (Overseas Development Institute, ODI) et soutient le projet de la Banque mondiale intitulé «Partenariat mondial pour les connaissances sur les migrations et le développement» (Global Knowledge Partnership on Migration and Development, KNOMAD), qui se consacrent à l’étude des liens entre migration et développement.

Contexte

Les plateformes régionales et mondiales de discussion consacrées à la migration et aux déplacements forcés favorisent la coopération interétatique et les échanges entre les États et d’autres acteurs clés comme les organisations internationales, la société civile, le secteur privé et les autorités locales. Elles débouchent sur la mise au point de solutions globales et régionales basées sur les expériences diverses et variées des acteurs impliqués. Pour faire valoir ses intérêts en matière de politique migratoire et mettre en avant ses propres expériences, la Suisse a tout intérêt à participer activement à ce dialogue à tous les niveaux. L’adoption d’une politique de partenariat  avec d’autres pays (partenariats migratoires) confère à la Suisse, à l’échelle mondiale, une légitimité particulière et une grande crédibilité pour son engagement dans le dialogue international sur la migration.

Partenariats migratoires

Liens

Projets actuels

Objet 1 – 12 de 40

La migration, vecteur de bien-être social et de développement économique au Sri Lanka

Les membres d’une famille examinent des documents de voyage dans la bonne humeur

01.03.2016 - 29.02.2020

Chaque année, des habitants du Sri Lanka partent travailler dans les pays du Golfe pendant quelques années. Ce faisant, ils favorisent le développement de leur pays d’origine mais ils sont aussi plus exposés aux violations des droits fondamentaux de l’homme, notamment des droits du travail. C'est pourquoi la DDC s’emploie à promouvoir des conditions générales décentes pour les travailleurs migrants dans la région.

Pays/région Thème Période Budget
Sri Lanka
Migration
Travailleurs migrants
Migration en général (développement et partenariats)

01.03.2016 - 29.02.2020


CHF 6'850'000



Ashshash: for men and women who have escaped trafficking

01.10.2022 - 28.02.2029

20,000 people (of whom 70% women) who have experienced trafficking will be economically and socially rehabilitated. Public and private institutions will provide employment or in-kind support for entrepreneurship to men and women who have escaped trafficking. The Government will better address the prevention of trafficking, protection of victims, prosecution of traffickers in the revision and enacting of policies, and create partnerships, for bringing about systemic changes.


Building Regional and National capacities for improved Migration Governance in the IGAD Region

01.01.2022 - 31.08.2027

The Horn of Africa is of high interest for Switzerland in terms of migration policy. Swiss support to the Intergovernmental Authority on Development (IGAD) and its Member States will contribute to improve their migration governance capacities so as to enable the organisation to effectively implement regional, continental and global regulatory standards for the protection of refugees and vulnerable migrants in the region.


Strengthening regional cooperation on migration in the Western Balkans

01.01.2020 - 31.12.2027

In light of diversifying migration patterns and challenges with increasing regional dimensions, the migration policy priorities of Western Balkan governments are changing and the relevance of regional dialogue, coordination and cooperation is growing. This proposal seeks to promote coherent and effective regional governance of migration in all its multifaceted dimensions contributing to greater social cohesion and regional integration in the Western Balkans.


The "Bosnia i Herzegovina"-Platform

01.01.2020 - 31.12.2025

The Bosnia i Herzegovina Platform (BiH) is an initiative of diaspora associations that are already involved in development activities. The platform will enhance cooperation and strengthen the diaspora associations’ role as development actors. SDC aims at promoting the potential of migrants for sustainable development mainly through improved framework conditions. The permanent platform as an effective and dynamic network will set the grounds for competent coordination services to diaspora organizations, to the country of destination and to the country of origin.


Enhance employability of migrants in Urban Cairo

01.07.2019 - 31.08.2022

Food-processing and the food service sector is ranked as Egypt’s second largest manufacturing industry This project supports the employability of vulnerable Egyptians and migrants, especially women, in the food sector.


Application of Migration Policy for Decent Work of Migrant Workers

01.01.2019 - 31.12.2021

Men and women who opt for migrating abroad for employment will benefit from better protection through pre-departure orientation, the application of international standard contracts and access to social security/welfare. The project will improve migration governance in Bangladesh by strengthening the rather weak policy and legislative framework and by building the capacity of the government to expand and improve services for migrant workers.


Return and Reintegration of Migrant Workers in Bangladesh

01.01.2019 - 30.06.2021

The project’s over-arching goal is to make reintegration economically and socially sustainable for returnee migrants, so that they do not feel obliged to re-migrate. The project will raise awareness of the obstacles returnee men and women migrants are facing. The collaboration with European partners will allow to influence the discourse on dignified and development-oriented migration and return in Bangladesh


Contributions to OCHA Field Operations in 2019

01.01.2019 - 31.12.2019

OCHA’s mission is to coordinate the global emergency response, to save lives and protect people in humanitarian crises. OCHA advocates for effective and principled humanitarian action by all, for all, in partnership with national and international actors in order to alleviate human suffering in sudden-onset disasters and protracted crises. It is responsible for bringing together humanitarian actors to ensure a coherent and timely response to emergencies. Therefore, SDC seeks to provide support to OCHA field and regional offices in relevant humanitarian contexts, in line with SDC geographic and thematic priorities.


Ethiopia, IOM - Durable Solutions

10.12.2018 - 09.12.2019

Ethiopia has about 2.1 million internally displaced people (IDPs) mainly due to conflict, drought and flood. Addressing the needs of IDPs has been limited to meeting their short-term humanitarian needs. Given the prolonged economic, social, and gender impacts of displacement on individuals, there is a critical need for longer-term solutions. Switzerland will contribute through IOM to address the long-term needs of the displaced and host communities in their search for self-sufficiency.


Africa-Europe Diaspora Development Platform (ADEPT)

01.12.2018 - 31.12.2021

Africa and Europe are intrinsically linked with respect to migration. Swiss support to the pioneering Africa-Europe Diaspora Development Platform (ADEPT) contributes to strengthening the capacities of African Diaspora Development Organisations based in Europe, including in Switzerland, to promote sustained development in Africa. As ADEPT and its members are active throughout the African continent, a support to the platform allows an outreach in Africa with a relatively limited financial investment.


Global Knowledge Partnership on Migration and Development (KNOMAD)

01.12.2018 - 31.08.2024

Migration is one of the 21st century’s defining features that significantly impacts economic and social development. It is thus crucial to ensure that the positive effects of migration on development are maximized, while the negative ones minimized. This is only possible if reliable evidence on migration and its interrelations with development is available. KNOMAD generates ground-breaking research and policy recommendations in the field of M&D. Switzerland has taken a lead in building-up KNOMAD as a pioneering knowledge initiative.

Objet 1 – 12 de 40