Myanmar

La Suisse soutient le Myanmar dans quatre domaines de coopération: l’emploi et le développement des compétences professionnelles; l’agriculture et la sécurité alimentaire; la santé, les services sociaux et la gouvernance locale ainsi que la promotion de la paix, la démocratisation et la protection. Elle se concentre sur le sud-est du pays.

Carte du Myanmar
© DFAE

Avec une population de 60 millions d’habitants, le Myanmar vit actuellement trois transformations majeures, passant d’un régime militaire autoritaire à une gouvernance démocratique, d’une économie planifiée à une économie de marché et de 60 années de conflit armé à une paix consolidée. Toutefois, les différentes avancées sont freinées par la méfiance qui continue à régner entre les groupes ethniques, religieux et politiques, la monopolisation persistante des ressources par une élite économique et l’insuffisance des institutions et des services sociaux.

La Suisse encourage la construction progressive de la paix et l’instauration d’une société démocratique ouverte, la réduction de la pauvreté chronique et le développement d’une économie nationale durable. Dans le cadre d’une approche coopérative, tous les acteurs coordonnent leurs activités à l’intérieur même de l’administration fédérale. Les principaux partenaires en matière de coopération au développement sont les suivants:

  • ONG suisses: Swisscontact, 600 kids
  • Gouvernement central et autorités à tous les niveaux
  • ONG locales
  • Représentants de groupes ethniques
  • ONG internationales: Conseil norvégien pour les réfugiés
  • Organisations multilatérales: FNUAP, PAM, CICR, UNICEF, OCHA, HCR, OIM, Bureau des Nations unies pour les services d’appui aux projets (United Nations Office for Project Service, UNOPS)

Formation professionnelle

Améliorer l’accès à l’emploi

La Suisse collabore avec tous les partenaires pertinents (gouvernement, secteur privé, agences de développement) pour élargir les possibilités de formation pour les jeunes et les personnes défavorisées dans les zones rurales et pouvoir répondre aux besoins importants en termes de formation dans le secteur du tourisme. Elle se mobilise aussi en faveur du changement de politique en matière de formation professionnelle au Myanmar (cadre de qualification, mécanismes de certifications, normes).

Éducation de base et formation professionnelle

Agriculture et sécurité alimentaire

Faciliter l’accès des agriculteurs aux terres et aux ressources productives

La Suisse s’est engagée à soutenir l’adaptation des politiques nationales relatives à l’utilisation des terres et à la gestion des ressources naturelles. Au niveau local, dans le sud-est du Myanmar, elle favorise des initiatives encourageant les chaînes de valeur du caoutchouc regroupant les petits cultivateurs dans les basses terres de la côte et l’utilisation durable des ressources aquatiques dans le golfe de Martaban. Des partenaires tels que le Programme alimentaire mondial (PAM) fournissent également une aide alimentaire lors de situations d’urgence ou critiques.

Agriculture et sécurité alimentaire

Santé, services sociaux et gouvernance locale

Améliorer l’accès aux soins de santé, aux infrastructures et aux mécanismes de prise de décisions

La Suisse entend améliorer l’accès de la population à des soins de santé de qualité dans les zones rurales du sud-est du Myanmar, en privilégiant la santé maternelle, infantile et néonatale. Elle s’engage aussi en faveur du développement du système de santé au niveau politique.

Les infrastructures locales telles que les écoles, les routes et les centres de soins restent l’une de ses principales contributions dans les zones reculées et les régions ayant connu des conflits. Enfin, la Suisse soutient une initiative visant à renforcer la participation et les capacités des organisations de la société civile et des autorités locales dans le débat actuel sur le développement du pays.

Santé

Promotion de la paix, démocratisation et protection

Favoriser une société pacifique et inclusive

Dans le domaine de la promotion de la paix, la Suisse apporte un soutien direct aux parties aux négociations en conseillant le gouvernement et les groupes ethniques, et encourage une implication plus large de la société civile et des femmes dans les négociations.

Par son engagement, elle œuvre en faveur de la démocratisation et vise à renforcer l’adhésion de la société du Myanmar aux valeurs et aux normes démocratiques. La Suisse renforce le cadre juridique en soutenant des reformes adéquates (du système électoral et du système judiciaire, p. ex.) et en préconisant la ratification d’instruments internationaux clés. Dans toutes ses activités, elle accorde une attention particulière aux groupes vulnérables, notamment les déplacés internes, les réfugiés, les rapatriés, les enfants et les victimes de mines.

Egalité entre femmes et hommes – la notion de genre et les droits des femmes

Histoire de la coopération

La Suisse est engagée au Myanmar depuis 1994, essentiellement au travers de l’Aide humanitaire de la DDC. En novembre 2012, elle a ouvert une ambassade dans ce pays. Le programme humanitaire est complété par un programme élargi qui soutient la transition vers la démocratie, la consolidation de la paix et la lutte contre la pauvreté. Le Myanmar est intégré dans le programme régional Mékong de la DDC.

Engagement dans des contextes fragiles et prévention de conflits

Projets actuels

Objet 25 – 27 de 27

PROMISE: Poverty Reduction through Safe Migration, Skills Development and Enhanced Job Placement

01.11.2015 - 31.08.2021

Migration to Thailand has increasingly become a poverty reduction strategy for marginalized households. It gives a higher income to the individual and, through remittances supports their community of origin. However migrants are often exposed to precarious labour conditions. PROMISE promotes skills development and safe migration and improves thus the livelihoods of the migrants in Thailand and their communities of origin in Cambodia, Laos and Myanmar.


WFP Secondment Protection and Gender Advisor

01.06.2015 - 31.12.2016

In Myanmar especially conflict affected and rural populations suffer from moderate to severe malnutrition; but also extreme weather conditions may increase the situation of food insecurity. In recent years there have been reports on protection gaps in the implementation of WFP programmes and women and children are struggling to receive support. The secondment will provide technical support in the domain of protection and gender to the WFP country program.


Regional Biotrade Project Southeast Asia

01.07.2016 - 30.06.2020

The 'Regional Biotrade Project Southeast Asia (Vietnam, Lao PDR, and Myanmar)' proposes to tackle the opportunities and challenges in the three countries of the Indo-Burma biodiversity hotspot by following a country specific market demand oriented approach, along Biotrade value-chains following the ethical Biotrade principles.

Objet 25 – 27 de 27