Bangladesh

Moins de pauvreté, plus de participation citoyenne: les activités menées par la Suisse au Bangladesh visent à favoriser l’accès de la population aux ressources, aux services et aux décideurs politiques. Le développement économique des régions rurales et l’amélioration, en parallèle, de l’efficacité des gouvernements locaux contribuent à la réduction de la pauvreté. La Suisse mise sur une étroite collaboration avec le secteur privé pour promouvoir la durabilité.

Carte du Bangladesh
© DFAE

Le Bangladesh a accompli d’énormes progrès dans le domaine de la réduction de la pauvreté et fait partie du groupe des pays à revenu moyen inférieur. Ce pays densément peuplé reste toutefois marqué par de fortes inégalités sociales et une proportion élevée de personnes pauvres, et ce aussi dans les zones urbaines. La population est confrontée au quotidien aux problèmes liés à la rareté des ressources et aux effets négatifs du changement climatique. Face à un marché du travail saturé, la migration de main d’œuvre représente une alternative intéressante.

À travers ses activités de coopération au développement, la Suisse souhaite améliorer les conditions de vie des groupes de population pauvres et défavorisés. Le développement économique, le renforcement des gouvernements locaux et la protection des travailleurs migrants sont au cœur de sa stratégie de coopération 2018-2021. Les questions liées à la bonne gouvernance et aux droits de l’homme jouent également un rôle important. Une meilleure participation citoyenne des groupes de population défavorisés est de nature à favoriser une plus grande justice sociale.

Crise des réfugiés en provenance du Myanmar

Le Bangladesh accueille plus de 900’000 personnes qui ont fui les violences au Myanmar voisin pour se réfugier dans la région frontalière de Cox’s Bazar. Ces personnes ont tout abandonné et sont complètement démunies. De nombreux enfants ont en outre perdu leurs parents.

Face à l’ampleur des besoins, la Suisse a porté son assistance à 30 millions de francs depuis la recrudescence des violences en 2017. L’engagement humanitaire a permis de redonner aux réfugiés un accès à l’eau potable, à la nourriture et aux infrastructures d’assainissement. Il a aussi servi à la mise en place de sites pour abriter ces personnes arrivées en masse. L’Aide humanitaire de la DDC a également fourni du matériel de diagnostic et des équipements pour augmenter les capacités d’accueil de trois hôpitaux de la région de Cox’s Bazar. Des experts du Corps suisse d’aide humanitaire se trouvent dans la zone pour soutenir les agences onusiennes. Au-delà de l’aide d’urgence, la DDC soutient des activités de développement sur le moyen terme pour appuyer les communautés d’accueil.

De l’autre côté de la frontière, la DDC continue de soutenir des actions humanitaires pour les personnes affectées par le conflit dans l’Etat de Rakhine au Myanmar, malgré un accès restreint.

Gouvernance démocratique

Des mécanismes de participation pour plus de proximité avec les citoyens

Les projets suisses dans le domaine de la gouvernance locale favorisent la participation politique de la population locale et aident les structures administratives locales à fournir aux citoyens d’importantes prestations de service. Ils visent une amélioration de l'interaction entre les citoyens, les gouvernements locaux et les fournisseurs de prestations. Les projets de la DDC dans le domaine des droits de l’homme ont pour but de renforcer davantage encore la participation des groupes de population défavorisés. Une meilleure participation citoyenne et une responsabilisation accrue des institutions publiques constituent des conditions essentielles à la poursuite du développement économique et à la stabilité sociale du Bangladesh.

Réformes de l’Etat et de l’économie

Développement économique

Meilleures opportunités sur le marché et meilleurs revenus

Grâce au soutien de la Suisse, les différents acteurs du marché sont mieux connectés entre eux.  Les petits producteurs et prestataires de services bénéficient d’un meilleur accès au marché et peuvent ainsi accroître leurs revenus et saisir de nouvelles opportunités commerciales. À travers ses projets, la DDC vise à soutenir la population rurale dans les domaines, par exemple, de la transformation du lait, de la pêche et de l’élevage de crevettes. En parallèle, elle se mobilise en faveur d’une répartition plus équitable des responsabilités entre les femmes et les hommes. Des projets axés sur la formation professionnelle et menés en étroite collaboration avec le secteur privé aident les jeunes en particulier à trouver du travail ou à décrocher un emploi mieux qualifié, notamment dans la branche du textile. La Suisse encourage les entreprises sociales et les compagnies d’assurance pour inciter le secteur privé à s’investir davantage dans la lutte contre la pauvreté.

Au niveau national, la Suisse s’efforce de promouvoir la responsabilité sociétale des entreprises (Corporate Social Responsibility). Le Secrétariat d’État à l’économie (SECO) œuvre à l’amélioration des conditions de travail, en particulier dans le secteur du textile, en soutenant le programme «Better Work» de l’Organisation internationale du travail (OIT). Le Bangladesh profite en outre de la franchise des droits de douane accordée aux pays en développement.

Développement du secteur privé et services financiers

Une migration de main d’œuvre plus sûre

Pour de nombreuses personnes au Bangladesh, la stratégie consistant à émigrer pour trouver du travail, dans les pays du Golfe notamment, permet de contourner les problèmes de surpopulation et de saturation du marché du travail. Les transferts de fonds constituent par ailleurs une importante source de revenus. Les travailleurs migrants doivent toutefois être mieux préparés aux problèmes et aux risques que cela implique. La Suisse s’engage aux niveaux local, national et mondial en faveur d’une migration de main d’œuvre plus sûre, au service du développement durable du Bangladesh. Elle s’investit également en faveur de l’intégration sociale et économique des victimes de la traite des êtres humains.

Migration

Aide humanitaire

Aide d'urgence en faveur des réfugiés et en cas de catastrophes naturelles

La Suisse fournit une aide humanitaire aux réfugiés rohingyas dans le sud-est du pays, en particulier dans le domaine de l’eau potable et de la santé. Dans le même temps, elle soutient la population locale touchée par l’afflux de réfugiés et associe, dans la mesure du possible, les mesures d’aide à la survie avec des projets de développement à moyen terme.

Les catastrophes naturelles et les conséquences du changement climatique rendent difficiles les conditions de vie de la population bangladaise. L’Aide humanitaire de la DDC apporte son soutien aux personnes touchées par des catastrophes naturelles.

Aide humanitaire

Approche et partenaires

Soucieuse de poursuivre une approche globale et cohérente, la Suisse collabore étroitement avec les autorités locales, d'autres pays donateurs et des organisations internationales comme l’Organisation des Nations Unies. Le secteur privé est également un partenaire important de la Suisse.

Principaux partenaires de la Suisse au Bangladesh:

  • ONG suisses: Swisscontact, Helvetas, Swiss Intercooperation
  • ONG internationales: Handicap International, Solidarités International
  • ONG locales: BRAC
  • ministères
  • organisations de la société civile locale: Ain O Salish Kendra (organisation active dans le domaine des droits de l’homme)
  • entreprises privées suisses et locales
  • organisations multilatérales: Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), Organisation internationale du Travail (OIT), Banque asiatique de développement (BAsD), Organisation internationale pour les migrations (OIM), Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM), Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR)

Thèmes transversaux

Dans tous ses projets, la Suisse s’engage en faveur de l’égalité entre les sexes, en appliquant une politique cohérente en la matière. Elle intègre les principes de bonne gouvernance dans tous ses programmes.

Projets actuels

Objet 13 – 24 de 30

WaSH Support for Rohingya Refugees and Vulnerable Local Communities in Cox’s Bazar District

25.11.2018 - 24.11.2021

Basic services such as infrastructure, health, water, forest and land resources that were available prior to the Rohingya influx in Cox’s Bazar are under strain due to the massive increase in people in the area. The HYSAWA Fund will address the needs and gaps of Water, Sanitation and Hygiene, targeting vulnerable host communities and refugee camps in Cox’s Bazar by enhancing capacity of Local Government Institutions. It will apply tools developed in previous Swiss programmes to improve state-citizen relations and relationships between refugees and the host communities.


UNDP – Disaster Risk Management in Cox’s Bazar District

01.11.2018 - 31.12.2019

The location, climate and topography of Cox’s Bazar District makes it vulnerable to tropical cyclones and associated storm surges, flash flooding, and landslides. The influx of the Rohingya refugees have raised the population of an already poor, disaster prone-district to 3.5 million people, requiring significant upgrading of disaster risk management capacities. The project supports a comprehensive approach to developing local capacities and enables risk informed-decision making.


Prevention of violence and mitigation of conflicts during parliamentary election cycle

01.08.2018 - 31.03.2020

The national parliamentary elections foreseen for late 2018 will be important for Bangladesh’s future development. The risk of political unrest and violence in the run-up to the elections is likely to increase. Against this background a number of like-minded development partners have agreed on a package of accompanying measures to contribute to peaceful elections. SDC proposes to associate itself to this program.


Integrated Water Resources Management in the Barind areas

01.07.2018 - 30.06.2022

By promoting the coordinated, equitable and sustainable development and management of water, land and related resources, and addressing the institutional challenges associated with integrated water resources management, the project intends to ensure access to sufficient and safe water for the disadvantaged people of the Barind tracts in North-Western Bangladesh.   


Political Empowerment of Women Phase III

15.04.2018 - 14.01.2023

By focusing on women’s political empowerment, the project contributes to enhancing women’s full and effective participation and equal opportunities for leadership at all levels of decision-making, which leads towards a more inclusive society. With a more equitable governance system at the local level, citizens can hold institutions accountable and voice their needs and interests.


Empowering and Decentralizing Local Government Institutions to Manage Hygiene, Sanitation and Water Supply Service Delivery in Hard-to-Reach Areas of Bangladesh

01.12.2017 - 30.11.2020

The Hygiene, Sanitation and Water Fund (HYSAWA) will focus on enhancing capacities of local government institutions and communities to plan and manage hygiene, sanitation and water supply service delivery in an effective, accountable, transparent and inclusive manner for men, women and disadvantaged persons. Citizens will benefit from improved public services which are better targeted at those people who need them the most.


Efficient and Accountable Local Governance

01.11.2017 - 31.10.2022

Local Governments in Bangladesh are tasked to deliver important public services like education, agricultural extension and health. The project supports the clarification of functions for the local public sector, the enhancement of financial management and citizen participation for increased accountability in service delivery, with a focus on the sub-district level, and strengthening women’s participation in political processes. 


Community-led Outreach on Safe Migration (COSM)

01.11.2017 - 31.12.2019

This single-phase project will complement a larger EU-supported project aiming at making people aware about safe migration at the Union and Upazilla level. The project will also pilot a pre-employment module developed by the Global Program Migration and Development and used in Sri Lanka, to verify its effectiveness in the context of Bangladesh. It is expected that the evidence generated in this project will feed into a larger SDC-funded project, to start in 2019.


Shomoshti – Prosperity for the Poor and Disadvantaged

01.04.2017 - 31.07.2020

Over 180,000 rural poor and disadvantaged households will enhance the productivity of their farming and cottage businesses through the use of improved technical and market services. This will result in increased incomes and the ability to pay for social services. Through the strengthening of voice and participation of the poor and disadvantaged in local planning, their access to services in nutrition, health and education, and thus wellbeing, will be improved.


Sharique Phase IV : SDC LGov Programme

01.03.2017 - 30.06.2020

Sharique has developed a proven capacity development model for urban municipalities strengthening participative and inclusive development planning, transparent budgeting, taxation and representation of women and poor citizens in decision-making and service delivery. In this exit phase, the model will be internalized and applied in two additional districts by national training institutions, empowering 0.8 million citizens to influence planning and provision of public services.


Making Markets Work for the Chars (M4C) in Northern Bangladesh (Phase II)

01.01.2017 - 31.12.2019

Women and men living on riverine islands will increase the productivity of their farms as a result of better access to quality inputs and services, processing and output markets. The 25’000 benefitting farm households are likely to invest additional income into the diversification of their farm businesses and basic needs. This will result in reduced poverty and vulnerability of men and women on riverine islands and an increase in their well-being.  


Strengthening Human Rights institutions in Bangladesh

01.01.2017 - 31.12.2020

People in Bangladesh repeatedly suffer from human rights violations which especially affect poor and marginalised people with limited remedy and widespread impunity. The project strengthens (i) the National Human Rights Commission to more effectively promote and protect human rights and (ii) civil society to promote and monitor Human Rights and provide legal aid.

Objet 13 – 24 de 30