Le Programme pour le développement – PNUD

Le PNUD, l’Agence des Nations Unies pour le développement, concentre ses activités sur la lutte contre la pauvreté, le développement durable et la prévention des crises. Dans les pays en développement, une personne sur cinq vit toujours avec moins de 1,25 USD par jour. Pour éliminer la pauvreté sous toutes ses formes, le PNUD appuie les pays en développement dans l’élaboration de stratégies de développement à long terme, durables et socialement équitables. Il joue ainsi un rôle clé dans la mise en œuvre de l’Agenda 2030 pour le développement durable. Du fait de sa présence dans 170 pays, le PNUD est l’agence de l’ONU qui dispose du réseau extérieur le plus étendu. Il est aussi le principal partenaire de la DDC au sein de l’ONU.

Dans la salle de classe, des enfants tiennent une pancarte où sont inscrits les objectifs de développement durable de l’Agenda 2030.
Le PNUD est un instrument idéal pour apporter l’expertise suisse, par exemple en matière de gouvernance démocratique et de mise en place d’institutions fortes, là où elle peut aider les personnes les plus défavorisées. © PNUD

Le PNUD appuie les pays en développement dans l’élaboration de stratégies et de solutions propices à un développement durable, dans le renforcement de leurs capacités institutionnelles, dans l’adaptation au changement climatique, dans la gestion des crises et dans la gouvernance démocratique. Grâce à son partenariat avec le Fonds d’équipement des Nations Unies (FENU), le PNUD dispose en outre d’un instrument permettant aux populations les plus pauvres d’avoir accès aux marchés financiers et aux systèmes locaux de financement du développement. Le PNUD contribue ainsi en particulier à la réalisation des objectifs de développement durable 1 (pas de pauvreté), 10 (moins d’inégalités) et 16 (paix, justice et institutions fortes).

Contexte

Malgré des progrès historiques dans la lutte contre la pauvreté, près de 800 millions de personnes dans le monde vivent toujours dans l’extrême pauvreté. Selon les projections de la Banque mondiale, 60% des personnes les plus pauvres vivront en 2030 dans des contextes fragiles ou touchés par des conflits. En outre, les catastrophes climatiques, dont le nombre et l’ampleur augmentent, compromettent les acquis du développement.

Les causes de la pauvreté, des crises et des catastrophes environnementales sont étroitement liées. Depuis l’adoption de l’Agenda 2030 pour le développement durable, le PNUD a pour mandat d’assurer la cohérence et l’efficacité des agences de développement dans la mise en œuvre de ce programme. Grâce à l’étendue du réseau du PNUD, présent dans 170 pays, cette agence de l’ONU est un instrument idéal pour apporter l’expertise suisse, par exemple en matière de gouvernance démocratique et de mise en place d’institutions fortes, là où elle peut aider les personnes les plus défavorisées.

Les objectifs du PNUD

Le PNUD définit ses objectifs dans le plan stratégique 2018-2021. Ils sont résumés ci-après:

  • éliminer la pauvreté sous toutes ses formes;
  • accélérer les transformations structurelles dans l’optique d’un développement durable, en particulier par l’appui à des politiques et des programmes de développement durable dans plus de 170 pays;
  • renforcer la capacité de résistance des populations et des institutions étatiques aux catastrophes naturelles et aux conflits armés;
  • coordonner la contribution des agences de développement de l’ONU à la mise en œuvre de l’Agenda 2030 et apporter un appui opérationnel aux responsables de l’ONU sur place.

Les résultats du PNUD

Durant la période 2014-2017, le PNUD a créé, grâce à ses projets, plus de deux millions d’emplois et a amélioré les moyens de subsistance de 25 millions de personnes. Il a appuyé dans 58 pays – parmi lesquels d’importants partenaires de la Suisse comme le Soudan, la Géorgie et la Tanzanie –, la mise en place de mécanismes de coordination pour la prévention des catastrophes ainsi que de 240 nouveaux systèmes d’alerte précoce en cas d’évènements naturels extrêmes. Dans 50 pays, le PNUD a mis en œuvre, avec le Département des affaires politiques (DAP) de l’ONU, une approche de prévention efficace des conflits, notamment en Afrique centrale, de l’Ouest et de l’Est, ainsi qu’en Asie centrale. Des projets du PNUD ont soutenu des processus électoraux dans 90 pays. Ainsi, au Népal, un demi-million de personnes disposant du droit de vote ont pu être inscrites dans un registre électoral biométrique en 2016, grâce au PNUD. Au total, les projets du PNUD ont aidé 75 millions d’électeurs et d’électrices à se réenregistrer et près de 300’000 femmes à se présenter comme candidates. Parallèlement, la formation du personnel au sein de 50 parlements, 34 instances constitutionnelles et 41 autorités électorales a renforcé la capacité de ceux-ci à exercer leur fonction.

Action de la Suisse

Priorités de la Suisse

Les priorités du PNUD concordent avec les objectifs de la Suisse. Dans le message sur la coopération internationale 2017-2020, le Parlement suisse prévoit que la Suisse doit soutenir en particulier le développement de règles internationales permettant la résolution commune des défis mondiaux. De même, ce message définit la prévention et la gestion des crises, des catastrophes et des situations de fragilité comme un objectif essentiel de la coopération internationale. Le renforcement de l’état de droit et de la participation démocratique, ainsi que le soutien des institutions au service de la société et de l’économie y sont également mentionnés en tant qu’objectifs de la Suisse.

C’est pourquoi la Suisse appuie le PNUD dans les activités qu’il mène en ce qui concerne:

  • la prévention des conflits, l’état de droit et le renforcement des institutions étatiques;
  • l’amélioration de la capacité de résistance des populations et des institutions aux crises d’origine naturelle ou humaine;
  • l’amélioration de l’accès des plus pauvres à des marchés financiers inclusifs et à des systèmes locaux de financement du développement;
  • l’efficacité institutionnelle du PNUD, une attention particulière étant portée à l’évaluation, à la viabilité financière et à la parité des sexes au sein de l’organisation;
  • les efforts de réforme du pilier développement des Nations Unies.

Contributions de la Suisse

La Suisse est représentée au sein du Conseil d’administration du PNUD suivant un système de rotation; elle siège dans le Bureau du Conseil d’administration depuis 2018. Cela offre à la Suisse la possibilité de jouer un rôle actif dans cette enceinte et d’influer sur des décisions importantes. Grâce à son expertise, la Suisse peut faire entendre son point de vue.

Pendant la période 2018-2020, elle fournit une contribution de base à hauteur de 156,40 millions CHF. Sur ce montant, 147,40 millions CHF sont prévus pour le PNUD et 9 millions de francs pour le FENU. Les versements sont effectués annuellement, ce qui signifie que la contribution annuelle de la Suisse est d’un peu plus de 49 millions CHF pour le PNUD et de 3 millions CHF pour le FENU. Au niveau des pays, la Suisse fournit également au PNUD des contributions liées à des projets.

Le PNUD joue un rôle décisif dans la mise en œuvre des objectifs de développement durable de l’Agenda 2030. Ces objectifs concordent avec les intérêts de la Suisse, puisqu’ils visent à réduire les inégalités, la pauvreté, les conflits et d’autres menaces, dont les effets se font sentir bien au-delà des pays en développement. Comme la Suisse est un pays fortement intégré dans l’économie mondialisée, sa sécurité et sa prospérité dépendent de cette stabilité.