Nouvelle stratégie de coopération 2015-2018 avec l’Ukraine

Berne, Communiqué de presse, 15.06.2015

Dans le cadre de sa nouvelle stratégie de coopération 2015-2018 avec l’Ukraine, la Suisse va renforcer son engagement, au cours des quatre années à venir, dans les domaines suivants : gouvernance, promotion de la paix, santé, gestion durable de l’énergie et développement financier et économique durable. Elle entend par là réagir aux conséquences du conflit ukrainien et aux efforts de réforme du gouvernement.

La Suisse apporte aux communes un soutien technique en vue d’améliorer l’accès de la population, et notamment des groupes vulnérables, aux services administratifs, comme c’est le cas ici dans la ville de Vinnytsia. ©

Depuis 1999, la Direction du développement et de la coopération (DDC) du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) et le Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO) du Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche (DEFR) interviennent en Ukraine dans le cadre de la coopération avec l’Europe de l’Est. La nouvelle stratégie de coopération 2015-2018 avec l’Ukraine reprend les points forts du programme existant et intègre les nouveaux besoins apparus depuis le déclenchement du conflit ukrainien. Deux acteurs suisses supplémentaires participent à son élaboration et à sa mise en œuvre : la Division Sécurité humaine (DSH) du DFAE et l’Aide humanitaire de la Confédération.

Dans le cadre de la nouvelle stratégie, et en réaction au conflit, l’engagement de la Suisse, dans l’ouest comme dans l’est de l’Ukraine, se développe selon quatre axes : gouvernance et promotion de la paix, santé, énergie, et économie. Au cours des prochaines années, le budget annuel du soutien suisse à l’Ukraine se situera entre 22 et 25 millions de francs par an. De plus, dans tous les secteurs définis jusqu’ici comme prioritaires, le dialogue et les processus participatifs seront encouragés.

Nombreux projets

Dans le cadre de cette stratégie de coopération, le SECO soutient en Ukraine des projets axés sur l’efficience énergétique et le développement urbain durable ainsi que sur le développement économique durable. Le projet Organic Market Development, notamment, vise à améliorer la compétitivité de l’agriculture biologique. Il contribue à accroître la qualité et le volume commercial des cultures et des produits laitiers biologiques. Le SECO s’engage en outre pour le développement des petites et moyennes entreprises dans le cadre du programme dit « Strengthening SME Membership Organisations ». Avec le projet Energy Efficiency Vinnytsa, un système cohérent de gestion énergétique est mis en place au niveau communal en vue d’obtenir une efficience énergétique maximale. Ce projet a aussi pour objectif de sensibiliser à la question de l’efficience énergétique et des énergies renouvelables.

Dans le cadre de sa stratégie de coopération, la Coopération avec l’Europe de l’Est de la DDC s’emploie à améliorer la gouvernance et la décentralisation et à renforcer les institutions sanitaires ukrainiennes. Elle contribue également à la transformation du conflit, grâce à un vaste dialogue avec le gouvernement sur les réformes législatives. Le projet Swiss-Ukrainian Decentralisation Support, par exemple, a pour objectif d’optimiser la gouvernance et de soutenir un développement local efficient dans le pays, ce qui contribuera aussi à faire avancer le processus de démocratisation. Un autre projet (Non-Communicable Diseases (NCDs) Prevention and Health Promotion) a pour but d’améliorer la santé et le bien-être de la population ukrainienne en renforçant la capacité du gouvernement à surveiller les maladies non-transmissibles et à lutter contre elles.

En ce qui concerne l’Aide humanitaire de la Confédération, qui relève du DFAE, les efforts consistaient jusqu’à présent essentiellement à soutenir des organisations multilatérales opérant des deux côtés de la ligne de contact, en leur affectant des moyens financiers et humains. Cette année, l’engagement de l’Aide humanitaire s’organise selon quatre lignes d’action bilatérales (coordination de l’aide humanitaire sur place, santé, aide d’urgence, eau potable). Depuis avril 2015, des opérations directes sont menées dans le domaine de la santé et de l’approvisionnement en eau. L’Aide humanitaire a notamment organisé le 15 mai 2015 un convoi humanitaire qui a acheminé des produits chimiques de traitement de l’eau potable pour les personnes en détresse de la région de Donetsk.

L’objectif premier de la Division Sécurité humaine DSH est de mettre un terme au conflit armé dans l’est de l’Ukraine et de le transformer. Pour ce faire, la DSH travaille avec divers partenaires nationaux et internationaux dans le domaine de la promotion de la paix, des droits de l’homme, du droit international et du traitement du passé : l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH), Crimean Human Rights Field Mission et Swiss Peace. De surcroît, la Suisse soutient un projet de Swiss Peace dont l’objectif est de créer un climat de confiance propice à l’instauration du dialogue au sein de la population d’Ukraine et de Russie, et plus particulièrement entre les populations ukrainienne et russe vivant le long de la frontière.


Informations complémentaires

Dossier Ukraine


Contact

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: +41 58 462 31 53
Fax: +41 58 464 90 47
E-Mail: info@eda.admin.ch


Editeur:

Département fédéral des affaires étrangères