La présidente de la Confédération Sommaruga rencontre le président et le premier ministre éthiopiens (dernière modification, le 26.10.2015)

Berne, Communiqué de presse, 26.10.2015

La présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga a rencontré lundi le président éthiopien Mulatu Teshome et le premier ministre Hailemariam Dessalegn. Les entretiens officiels ont porté notamment sur l’intensification des relations économiques et les défis humanitaires et migratoires en Éthiopie et dans les États voisins. La présidente de la Confédération a fait savoir que la Suisse renforcera l’aide sur place et son engagement dans la région.

La présidente de la Confédération a rappelé que «l'Éthiopie joue un rôle stabilisateur capital dans la région ». Après la guerre civile au Soudan du Sud, d'autres conflits, la pauvreté, la famine et la sécheresse ont causé d'importants mouvements migratoires dans la Corne de l'Afrique. A elle seule l'Éthiopie assure aujourd'hui la protection de 720 000 réfugiés.

La Suisse renforce l'aide sur place

 « Accueillir autant de réfugiés dans un des pays les plus pauvres du monde mérite une grande reconnaissance. La Suisse soutient l'Éthiopie dans cette tâche » a déclaré la présidente de la Confédération. La protection des réfugiés dans leur région de provenance (Protection in the Region) est un élément de la stratégie de la Suisse pour la Corne de l'Afrique. En septembre, le Conseil fédéral a décidé de consacrer 70 millions de francs supplémentaires à l'aide sur place, en relation avec les crises qui affectent la Syrie, l'Irak et la Corne de l'Afrique. La présidente de la Confédération a fait savoir que la Confédération a dégagé 19 millions de francs pour la Corne de l'Afrique, dont 6 millions pour l'Éthiopie.

La Suisse et l'Éthiopie souhaitent en outre renforcer leurs relations économiques bilatérales. L'Éthiopie est actuellement le principal partenaire commercial en Afrique orientale et l'un des pays dont le développement économique est le plus rapide sur le contient africain. Une délégation économique, composée notamment de représentants de la branche des cleantech, accompagne la présidente de la Confédération en Éthiopie.

La présidente de la Confédération et son homologue éthiopien Mulatu Teshome ont également parlé du fédéralisme et de l'état de droit. Dans ce contexte, la présidente a souligné le rôle de premier plan joué par la société civile et les droits de l'homme. Une société civile forte est la condition préalable de structures fédérales fortes.

Le premier jour de la visite officielle, la délégation suisse, conduite par la présidente de la Confédération, s'est rendue à Jigiga dans l'Est du pays, pour visiter un camp de réfugiés qui bénéficie du programme alimentaire mondial de l'ONU, auquel la Confédération participe financièrement. Le camp Sheder accueille 12 300 réfugiés, somaliens pour la plupart.

En outre, la délégation suisse a lancé dimanche à l'Université de Jigiga le projet « One Health » de l'Institut tropical et de santé publique suisse de Bâle, soutenu par la Direction du développement et de la coopération (DDC). Ce projet interdisciplinaire novateur vise à améliorer la santé des êtres humains et des animaux, dans la région Somali, fortement agricole.

Discours sur le fédéralisme

Au cours de son voyage de travail, la présidente de la Confédération visitera en outre à Addis Abeba un projet financé par le Secrétariat d'État aux migrations (SEM), destiné à donner des perspectives aux réfugiés érythréens en Éthiopie.

La présidente de la Confédération tiendra également un discours sur le fédéralisme à la Chambre des représentants, la grande Chambre du Parlement éthiopien. La République fédérale d'Éthiopie, qui compte plus de 80 ethnies et presque 100 langues, développe depuis près de 20 ans un modèle d'État fédéraliste, qui est la clef de la stabilité du pays.


Informations complémentaires

Relations bilatérales Suisse–Ethiopie
Grande Corne de l’Afrique (Somalie, Ethiopie, Kenya, Soudan du Sud, Yémen, Érythrée, Djibouti, Soudan)


Contact

Service d’information DFJP, T +41 58 462 18 18


Editeur:

Département fédéral de justice et police
Département fédéral des affaires étrangères