La Suisse en comparaison internationale

Le Comité d’aide au développement de l’OCDE publie régulièrement les principaux chiffres concernant l’aide au développement fournie par ses Etats membres. Le pourcentage de l’aide publique au développement dans le revenu national brut constitue la base de comparaison utilisée.

Mise à jour du 11 avril 2019

Les apports d’aide publique au développement (APD) des membres du Comité d’aide au développement (CAD) se sont élevés à 153 milliards USD en 2018. La comptabilisation de l’APD 2018 a été effectuée pour la première fois selon le système de l’équivalent-don nouvellement adopté par l’OCDE, qui mesure la part éligible des prêts en fonction de leur caractère concessionnel.

Compte tenu des taux de change et de l’inflation et en appliquant, à des fins de comparaison, la méthode précédemment utilisée basée sur les flux financiers, les apports nets d’APD ont reculé de 2,7% en 2018. Ce recul s’explique par la diminution du nombre de requérants d’asile en Europe; hors comptabilisation des coûts d’asile dans les pays donneurs, l’APD est restée stable.

Sur les 29 pays membres du CAD, douze ont augmenté leurs apports d’APD en termes réels en 2018 et dix-sept les ont diminué, dont la Suisse. Cinq pays atteignent l’objectif de 0,7% d’APD en pourcentage du Revenu national brut (RNB) préconisé par les Nations Unies (Suède, Luxembourg, Norvège, Danemark, Royaume-Uni). Le ratio APD/RNB moyen pour les pays membre de l’Union européenne atteint 0,47%.

Le ratio APD/RNB de la Suisse atteint 0,44% en 2018, en baisse pour la deuxième année consécutive. Cette diminution est due à l’effet combiné de la croissance du RNB, de la baisse des coûts liés à l’asile et des mesures d’économies dans les crédits de la coopération internationale décidées par le Parlement. Le ratio de la Suisse se situe cette année en-dessous de la moyenne des pays de l’UE (0,47%).

La Suisse conserve néanmoins la 8ème position dans le classement comparant l’APD des pays membres du CAD en pourcent de leur RNB. En termes de volume financier, les plus grands contributeurs sont les États-Unis, l'Allemagne, le Royaume-Uni, le Japon et la France. La Suisse recule d’une place et se situe à la 12ème place du classement en montants absolus.