"Swiss Bluetec Bridge" - mettre la technologie des start-up suisses du secteur de l'eau au service des pauvres


Si les défis auxquels sont confrontés le secteur de l'eau ouvrent un large champ aux innovations technologiques, notamment dans l'approvisionnement en eau potable, ces innovations servent rarement les populations démunies. Le Swiss Bluetec Bridge rempli le vide entre soutien public aux PME et investissements privés afin que les entreprises suisses innovantes mettent de manière durable leurs technologies de pointe au service des pauvres.

Land/Region Thema Periode Budget
Weltweit
Wasser
Wasserversorgung
01.02.2020 - 31.05.2024
CHF  157’700
Hintergrund

(Général ou en relation avec la région pertinent)

Gérer et distribuer les ressources en eau douce de manière équitable et favorisant le développement durable est l l un des défis maieurs du XXI e siècle, Sous un scenario « business as usual », la planète devra faire face à un déficit global en eau de 40 0/0 d'ici à 2030. Dans ce contexte, les systèmes de purification d'eau innovants deviendront certainement un aspect important du secteur de l'accès à l'eau potable.

Si les défis sont considérables, le marché de l'eau qui pourrait atteindre 1000 milliards de USD en 2025 est énorme, et ouvre un large champ pour l'innovation technologique dont peuvent bénéficier les start-ups suisses. Cependant, entre le soutien public à ces petites et jeunes entreprises et les investissements privés, il y a un vide important, une période durant laquelle les entreprises en question peinent à démontrer qu'il existe une affaire rentable derrière l'innovation technologique. Contribuer à combler ce vide financier afin de mettre ces technologies de pointe au service des pauvres et en permettre une gestion durable est le défi qu'a relevé le projet pilote Swiss Bluetec Bridge (SBTB) lancé fin 2012 par le Programme Global Eau de la DDC. A ce stade, 11 start-ups ciblant l'accès à l'eau pour des populations défavorisées dans des pays en voie de développement ont pu bénéficier d'un prêt afin de développer leurs activités.

Ziele Le but du SBTB est d'accélérer l'accès durable à l'eau et aux services sanitaires des habitants, notamment les plus démunis (« bas de la pyramide »), en milieu rural ou dans les petites villes de pays en développement ou émergents, en mettant à leur service la haute technologie et l'innovation suisses. De plus, le projet vise à avancer le débat de soutien des entrepreneurs sociaux dans le domaine de l'eau et de l'assainissement.
Zielgruppen

- Start-ups/PME innovantes qui ont déjà été sélectionnées

- Populations pauvres rurales des pays en développement ou émergeants

- Opérateurs & entrepreneurs locaux ou régionaux des équipements

- Financiers/investisseurs privés

Mittelfristige Wirkungen

Les outcomes pour cette phase se déclinent sur quatre volets

1 . Le soutien du SBTB aide à faire avancer les start-ups prometteurs

2. Les leçons tirées du SBTB alimentent le débat sur le financement des entrepreneurs sociaux en Suisse et ailleurs

3. Les start-ups qui ne continueront pas leurs activités trouvent un « decent ending » dans le cadre du projet SBTB

4. A la fin de cette dernière phase, les projets des entrepreneurs ne dépendent plus des engagements financiers de la DDC

Resultate

Erwartete Resultate:  

Les contrats de prêt avec les entrepreneurs sociaux sont finalisés à la fin de la phase seIon les modalités contractuelles. Clôture des engagements financiers de la DDC.

Un rapport final documente les leçons apprises du projet.


Resultate von früheren Phasen:  

11 start-ups ciblant l'accès à l'eau pour des populations défavorisées dans des pays en

voie de développement ont pu bénéficier d'un prêt afin de développer leurs activités. Les start-ups ont donné un nouvel accès à une eau potable de qualité pour environ 200'000 personnes vivant en milieu rural ou dans des petites villes.

Malgré ce succès, la plupart des start-ups font face à des difficultés de remboursement des prêts. Les raisons principales sont que 1) la durée de remboursement des prêts est insuffisante ; 2) certains projets ne sont pas assez « solides » pour l'implanter efficacement sur le terrain ; 3) il est difficile pour des start-ups de pérenniser les marchés de l'eau locaux d'une manière qui est financièrement durable.


Verantwortliche Direktion/Bundesamt DEZA
Kreditbereich Entwicklungszusammenarbeit
Projektpartner Vertragspartner
Privatsektor
  • Schweizerischer Privatsektor


Koordination mit anderen Projekten und Akteuren SECO Start-up fund
Budget Laufende Phase Schweizer Beitrag CHF    157’700 Bereits ausgegebenes Schweizer Budget CHF    63’004
Projektphasen Phase 3 01.02.2020 - 31.05.2024   (Laufende Phase) Phase 2 11.02.2016 - 31.05.2024   (Laufende Phase) Phase 1 01.04.2011 - 31.05.2024   (Laufende Phase)