Relations bilatérales

Les bonnes relations entre la Suisse et l’Ouzbékistan reposent notamment sur leur collaboration au sein des institutions financières internationales ainsi que sur leur coopération dans le cadre de la stratégie régionale DDC/SECO pour la période 2017-2020. La Suisse et l’Ouzbékistan entretiennent en outre un dialogue politique régulier. L’Ouzbékistan est par ailleurs un partenaire important de la Suisse dans le domaine de la diplomatie de l’eau.

Points clés des relations diplomatiques

L’Ouzbékistan est membre du groupe de vote de la Suisse auprès de la Banque mondiale, du Fonds pour l’environnement mondial (FEM), de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) depuis avril 2017 et du Fonds monétaire international (FMI) depuis octobre 2018.

Dans le cadre de la coopération au développement, la Suisse soutient l’approvisionnement en eau et la formation professionnelle et s’attache à promouvoir les acteurs culturels locaux.

Banque mondiale (en)

Fonds monétaire international

Fonds pour l’environnement mondial (en)

Banque de données des traités internationaux

En Asie centrale, la Suisse est également très impliquée dans la diplomatie de l’eau. L’initiative «Blue Peace Central Asia» s’attache à promouvoir la coopération régionale dans le domaine de l’eau entre les cinq pays d’Asie centrale et soutient le développement, aux niveaux technique et politique, de projets transfrontaliers liés à la gestion de cette ressource. Les activités de la Suisse dans la région sont coordonnées par un conseiller régional depuis la ville d’Almaty (Kazakhstan).

Blue Peace: l’eau comme élément de sécurité

Coopération économique

Une quarantaine d’entreprises suisses sont établies en Ouzbékistan, dont Rieter et Nestlé, qui y opèrent le plus d’investissements. Les échanges commerciaux entre la Suisse et l’Ouzbékistan sont peu intenses et dominés par les exportations d’or, la Suisse étant l’unique débouché de l’or ouzbèke. Le volume des échanges bilatéraux liés à ce précieux métal a atteint 2,4 milliards US$. en 2018. La Suisse exporte en Ouzbékistan principalement des machines, des montres ainsi que des produits chimiques et pharmaceutiques.

La Chambre de commerce et d’industrie Suisse-Ouzbékistan ainsi que la Chambre de commerce Suisse-CEI assurent la promotion des échanges entre entreprises du secteur privé.

Promotion du commerce, Switzerland Global Enterprise SGE

Chambre de commerce Suisse-CEI (en)

Chambre de commerce et d’industrie Suisse-Ouzbékistan (en)

Coopération au développement et aide humanitaire

La stratégie de coopération 2017-2020 pour l’Asie centrale associe des projets de la Direction du développement et de la coopération (DDC) et du Secrétariat d’État à l’économie (SECO). Le Kirghizistan et le Tadjikistan sont des pays prioritaires. La Suisse soutient l’approvisionnement en eau dans tous les pays d’Asie centrale.

En Ouzbékistan, la Suisse aide à développer les infrastructures et les systèmes d’élimination des eaux usées dans les villes et les campagnes. Ces projets bénéficient à environ 300’000 personnes dans la vallée de Fergana et la province de Syr-Daria. Le programme suisse a également comme priorité la formation professionnelle dans le domaine de la gestion des eaux et de l’élimination des eaux usées. Il est doté de 12,68 millions CHF pour la période 2017-2020. Enfin, l’ambassade encadre les projets régionaux liés à l’eau et à la réduction des risques de catastrophe.

Coopération au développement et aide humanitaire

Echanges culturels

L’Ambassade de Suisse à Tachkent s’investit dans des projets communautaires aux côtés de représentations d’autres pays et d’institutions culturelles sises dans cette même ville. Elle participe notamment à des manifestations visant à promouvoir les langues nationales de la Suisse (francophonie, journées des professeurs d’allemand) et prend part au festival international de jazz.

Les Suissesses et les Suisses en Ouzbékistan

Selon les statistiques des Suisses de l’étranger, 16 ressortissants suisses résidaient en Ouzbékistan fin 2018.

Historique des relations bilatérales

La Suisse a reconnu l’indépendance de l’Ouzbékistan le 23 décembre 1991, après la dissolution de l’Union soviétique. En 1994, elle a ouvert une ambassade à Tachkent. En 2017, l’ambassade et le bureau de coopération ont été réunis sous un même toit. L’Ouzbékistan est représenté en Suisse par son ambassade à Berlin et dispose d’une mission auprès des organisations internationales à Genève.

Traversée par la route de la soie, l’Asie centrale exerce de longue date une réelle fascination sur les voyageurs européens. La Genevoise Ella Maillart (1903-1997), journaliste et écrivaine, a été l’une des premières Suissesses à parcourir cette région. Publié en 1934, son livre intitulé «Des Monts célestes aux sables rouges» connut un franc succès et fut traduit la même année en anglais sous le titre «Turkestan Solo».

Ouzbékistan, Dictionnaire historique de la Suisse