Promotion des énergies renouvelables à Primorska

Projet terminé
Schüler mit Eco-Modellhaus
Une campagne d’information a permis de sensibiliser plus de 20 000 enseignants et élèves aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique. © SECO

En Slovénie, l’énergie verte provient presque exclusivement de centrales hydroélectriques. Les choses sont toutefois en train de changer : la Suisse a soutenu un vaste projet qui mise sur d’autres énergies renouvelables. Un mur antibruit longeant l’autoroute a été muni de panneaux solaires. Par ailleurs, 29 bâtiments publics jusque-là chauffés au mazout ont été équipés de chauffages à biomasse, et 12 d’entre eux ont en outre bénéficié d’un assainissement énergétique.

Pays/région Thème Période Budget
Slovénie
Protéger l’environnement
Efficacité énergétique et énergies renouvelables
01.10.2009 - 31.08.2015
CHF 3'680'000

Remarque : les textes de toutes les rubriques, à l’exception des résultats obtenus, décrivent la situation avant le début du projet.

En mars 2007, les membres de l’UE sont convenus que, d’ici à 2020, 20 % des besoins énergétiques de l’UE seraient couverts par les énergies renouvelables que sont la biomasse, la force hydraulique, l’énergie éolienne et l’énergie solaire. Des objectifs individuels ont été fixés pour chacun des Etats membres de l’UE. Afin de permettre à la Slovénie d’atteindre son objectif, des fonds provenant de la contribution à l’élargissement ont été affectés à la promotion des énergies renouvelables. La Suisse a soutenu à hauteur de 3,68 millions de francs l’utilisation d’énergies renouvelables dans les communes de la région côtière de Primorska.

Le plus long mur antibruit doté de panneaux solaires de Slovénie

Le projet comportait trois volets. Premièrement, une partie de l’autoroute en direction de l’Italie a été dotée d’un mur antibruit équipé de panneaux solaires sur 648 m. Avec cette installation photovoltaïque, qui est le plus long mur antibruit muni de panneaux solaires du pays, la localité de Šempeter couvre ses besoins en électricité pour l’ensemble de l’éclairage public.

Chauffer à la biomasse

Dans le deuxième volet, la Suisse a misé sur la biomasse en soutenant l’installation de 12 chauffages à copeaux de bois ou à pellets de production locale, qui couvrent aujourd’hui les besoins en énergie thermique de 29 bâtiments publics sélectionnés de manière économique et durable ; 12 de ces bâtiments ont en outre bénéficié d’un assainissement énergétique. Parmi ces bâtiments, on trouve des écoles et des crèches, qui regroupent près de 2000 enfants, et 2 centres d’information qui se situent dans le parc national du Triglav, accueillant 45 000 visiteurs par an. Cette transition vers la biomasse ainsi que les rénovations énergétiques permettent de réduire les coûts de chauffage d’environ 50 % et la consommation énergétique de 30 % pour les bâtiments concernés.

Campagne d’information avec concours télévisé

Le troisième volet consistait en un travail d’information. Des écrans ont été mis en place dans le parc national du Triglav, dans les écoles et à proximité du mur antibruit doté de panneaux solaires ; ils diffusent en continu une information sur la production des énergies renouvelables et la réduction des émissions de CO2. Toutes les données sont en outre accessibles en temps réel sur l’internet. Le grand public, les représentants de l’économie locaux et plus de 20 000 enseignants et élèves ont été progressivement sensibilisés aux thèmes liés à la durabilité par le biais de manifestations locales, de prospectus, de manuels, d’internet et des médias. Les écoles impliquées poursuivent la campagne de sensibilisation même après la fin du projet. Un «club énergies renouvelables» a été créé dans toutes les écoles concernées, dans le but d’éduquer les élèves aux thèmes de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables. Ces «managers énergétiques» en culottes courtes sont maintenant appelés à sensibiliser à leur tour d’autres jeunes à ces questions. A Cerkno, la «maison de l’écologie » sert de centre d’information autour des thèmes liés au développement durable pour l’ensemble des classes du pays. Au printemps 2015, un magazine économique réputé a désigné le projet comme le meilleur programme de formation écologique de toute la Slovénie.

Autres projets visant à promouvoir les énergies renouvelables en Slovénie

Au total, la Suisse a participé à hauteur d’environ 9 millions de francs à deux projets visant la promotion des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique en Slovénie. Ont été soutenues la région côtière de Primorska ainsi que la région de Gorenjska, dans le nord-est du pays.