Relations bilatérales Suisse–Libéria

Les relations politiques et économiques entre les deux pays sont peu intenses, même si les échanges commerciaux se sont développés ces dernières années.  La Suisse et le Libéria ont conclu différents accords bilatéraux. La Suisse a ouvert un consulat général honoraire à Monrovia en 2017.

Points clés des relations diplomatiques

En 2011, les deux pays ont signé un accord sur l’annulation de la dette libérienne à l’égard de la Suisse. Pendant la crise d’Ebola, de 2014 à 2016, la Suisse a soutenu des actions d’aide d’urgence pour un montant supérieur à 30 millions de francs dans la région du fleuve Mano. Les moyens alloués ont été essentiellement utilisés au Libéria. En mars 2017, la Suisse a ouvert un consulat général honoraire à Monrovia.  

Banque de données des traités internationaux

Coopération économique

Les échanges commerciaux entre le Libéria et la Suisse sont peu diversifiés. En 2016, la Suisse a surtout importé de l’or, d’une valeur totale de 104 millions de francs. Quant aux exportations vers le Libéria, d’un volume de 17,9 millions de francs, il s’agit surtout de produits de l’industrie horlogère et automobile.

Promotion du commerce, Switzerland Global Enterprise

Coopération au développement et aide humanitaire

Durant la guerre civile des années1990, la Suisse a fourni une aide humanitaire au Libéria. De 2004 à 2016, elle a soutenu la reconstruction du pays dans les domaines de la santé, de l’infrastructure, de la sécurité alimentaire et de la protection. Le retour ainsi que la réinsertion durable des réfugiés et des déplacés internes constituent deux de ses priorités.

Les Suissesses et les Suisses au Libéria

Au milieu des années 1960, 200 Suisses vivaient et travaillaient au Libéria. À partir des années 1980, leur nombre a baissé et en 2016, ils n’étaient plus que 30.

Historique des relations bilatérales

Dès le XIXe siècle, le Libéria, déjà indépendant, a suscité l'intérêt de commerçants, explorateurs et anti-esclavagistes suisses. Les relations commerciales se sont développées et ont conduit à l’ouverture d’un consulat en 1954.

En 1960, les deux États ont établi des relations diplomatiques. Á cette époque, plus de 200 ressortissants suisses vivaient au Libéria, travaillant dans le commerce international, l'exploitation du bois, les plantations ou la brasserie «Monrovia Brewery», la plus grande du pays.
Jusqu’à la guerre civile dans les années 1990, le Libéria était l’un des pays africains dans lesquels la Suisse était le plus présente. À partir des années 1980, le commerce a commencé à stagner. En 1988, il ne restait plus que dix entreprises suisses au Libéria.

La Suisse a ouvert un consulat à Monrovia en 1954, un consulat général en 1957 et une ambassade dirigée par un chargé d'affaires en 1965. Toutes ces représentations ont été fermées en 1992. Les intérêts de la Suisse ont depuis été confiés à un consulat général, placé sous la responsabilité d’un représentant honoraire. De 2006 à 2016, la Suisse disposait à Monrovia d’un bureau de coopération et de gestion des affaires consulaires, qui coordonnait également les opérations humanitaires.
En 1961, la Suisse a conclu avec le Libéra un accord sur la navigation aérienne puis, en 1963, un traité bilatéral d'amitié et de commerce et un autre de conciliation, règlement judiciaire et arbitrage.

Libéria, Dictionnaire historique de la Suisse