Davantage de perspectives d’emplois pour les jeunes au Kosovo

Projet terminé
Un homme examine les légumes.
Des formations à l’utilisation des semences seront organisées. © Swisscontact

Au Kosovo, le chômage des jeunes est élevé. L’une des causes de ce phénomène est le manque de compétitivité des entreprises sur le plan international. Le projet de promotion de l’emploi dans le secteur privé « Promoting Private Sector Employment » (PPSE) renforce les entreprises de l’industrie alimentaire et de l’industrie touristique et encourage la création d’emplois.

Pays/région Thème Période Budget
Kosovo
Emploi & développement économique
Création d'emplois
01.04.2013 - 15.11.2017
CHF 7'130'000

Au Kosovo, quelque 36 000 jeunes accèdent au marché du travail chaque année, mais le taux de chômage dans cette tranche de population est élevé (55,3 %). La Suisse apporte un soutien au Kosovo pour lui permettre de commercialiser des produits compétitifs sur le marché local et international. Un meilleur accès au marché et un accroissement de la compétitivité sur le plan international favorisent la création d’emplois, et contribuent ce faisant à réduire la pauvreté. 

Soutien à certaines branches spécifiques 

Grâce au soutien financier de la DDC dans le cadre du projet PPSE, les PME et les branches de l’économie qui sont mal en point peuvent mieux s’organiser, gagnent en compétitivité et accordent une plus grande place aux femmes. L’organisation est par exemple précaire dans l’industrie agroalimentaire au Kosovo. En effet, pour la livraison des matières premières, les entreprises ne signent pas de contrats. De ce fait, les agriculteurs écoulent leurs marchandises principalement sur les marchés de produits frais. 

Il s’agit, dans le cadre de ce projet, de parvenir aux objectifs suivants : 

  • amélioration de la productivité des PME dans les branches visées, ce qui leur permet de générer des revenus supplémentaires et de créer des emplois puis d’exercer une influence sur les plans juridique et économique au sein de leur branche ; 

  • influence des PME sur les plans juridique et économique au sein de leur branche dès lors qu’elles sont mieux organisées et plus solides ; 

  • accès facilité des femmes à l’emploi et pouvoir décisionnaire des femmes accru dans les branches dans lesquelles est mis en œuvre le projet PPSE. 

Stimulation des secteurs porteurs que sont l’industrie agroalimentaire et le tourisme 

Des études sectorielles ont révélé que le marché de l’emploi présente un potentiel de croissance dans l’industrie agroalimentaire et dans le secteur touristique. Dans ces deux domaines, les capacités des PME ne sont pas totalement exploitées et les entreprises ne sont pas encore en mesure de développer et de proposer de nouveaux produits ou de faire face à la concurrence avec leurs prestations. 

Transformation des denrées alimentaires

D’après les estimations, l’industrie agroalimentaire emploie environ 85 000 personnes et réalise un chiffre annuel de 470 millions de francs. Au cours des cinq prochaines années, le potentiel existe pour permettre la création de 55 000 nouveaux emplois. Le traitement des fruits et légumes est le secteur le plus prometteur. A l’heure actuelle, 70 % des fruits et légumes sont importés. Trois raisons à cela : 

  1. problème dans la production et la livraison de matières premières ;

  2. marchés inaccessibles ;

  3. recours insuffisant à des prestations telles que le marketing, le management et la certification. Au Kosovo cependant, la demande en denrées alimentaires transformées de production intérieure est cependant importante. 

Tourisme

Le Kosovo est un petit pays qui a beaucoup à offrir sur le plan touristique. Dans l’ouest du pays se trouve la splendide chaîne de montagnes Prokletije (les monts maudits), qui offre des possibilités aussi bien pour le tourisme d’été que d’hiver. D’après l’alpiniste suisse Thomas Ulrich, il existe dans la région des Prokletije 25 à 35 circuits de randonnée à ski et en snowboard de premier choix. Dans le cadre du projet, l’accent est mis également sur la gestion des destinations, et des formules touristiques sont mises au point pour les hôtes kosovars et étrangers. 

D’après ses responsables, le projet devrait permettre à 750 PME d’augmenter leur productivité, de générer des revenus supplémentaires et de créer des emplois. Le revenu net des entreprises devrait progresser de 1,9 million de francs et 800 nouveaux emplois devraient voir le jour.