Une plateforme pour la diaspora

Projet terminé
Page d'acceuil d'albinfo.ch
Albinfo.ch est un service d’information professionnel et neutre. © DDC SDC

Albinfo.ch met en réseau les membres de la diaspora albanophone en Suisse et les relie à leur pays d’origine. Ces contacts et ces échanges leur permettent de contribuer au développement social, économique et culturel dans leur patrie. Cette plateforme bénéficie d’un soutien financier de la Suisse.

Pays/région Thème Période Budget
Balkans occidentaux
Migration
Governance
Diaspora et développement
Technologies de l’information et de la communication (TIC)
01.05.2010 - 31.05.2013
CHF 470'000

Le potentiel que présentent les groupes de diasporas pour le développement de leur pays d’origine suscite un intérêt croissant de la part des acteurs de la coopération au développement. Le savoir-faire professionnel et culturel de ces communautés constitue une ressource supplémentaire, que leur pays d’origine peut mettre à profit. Or, du fait de leur hétérogénéité, ces groupes sont souvent difficiles à mobiliser, d’où le rôle essentiel de la communication. L’Internet offre à cet égard un outil de choix, surtout pour s’adresser à de jeunes migrantes et migrants.

Une plateforme diversifiée, à forte fréquentation
albinfo.ch diffuse avec professionnalisme et impartialité des informations destinées à la diaspora albanophone et à d’autres cercles intéressés. Fin 2013, le site accueillait 150 000 visiteurs par mois. Il offre une large palette de contenus autoproduits, notamment

  • des articles de fond et des articles plus succincts publiés quotidiennement en albanais, et parfois en français et en allemand,
  • une lettre d’information hebdomadaire,
  • l’émission télévisée hebdomadaire «Diversité», coproduite et diffusée par «La Télé»: tables rondes avec des spécialistes et reportages sur le thème de l’immigration et de l’intégration en Suisse,
  • l’émission télévisée bimensuelle «In & Out» de la Télévision nationale kosovare : reportages et débats sur le développement, les Balkans et l’intégration.

Une application iPhone est également proposée. Près de 38 000 personnes sont connectées à albinfo.ch via Facebook. Outre sa conférence annuelle, albinfo.ch organise chaque année plusieurs tables rondes et participe à des manifestations publiques.

albinfo.ch comme vecteur de changements
Le travail accompli par albinfo.ch a un impact sur la situation au Kosovo et dans d’autres régions d’origine dans les Balkans. La bière kosovare « Peja » s’est fait connaître en Suisse grâce à albinfo.ch et elle est maintenant vendue par l’une des grandes entreprises suisses de commerce de détail, ce qui crée des emplois au Kosovo. Une filiale de la polyclinique dentaire « Swiss Dental » a augmenté son chiffre d’affaires au Kosovo. Elle y offre non seulement des emplois, mais aussi des services répondant aux critères de qualité suisses.

albinfo.ch a évoqué la baisse du nombre d’élèves inscrits au cours d’albanais proposé par l’école obligatoire aux enfants dont c’est la langue maternelle. Par la suite, la fréquentation du cours a de nouveau augmenté. Concernant les deuxième et troisième générations, leurs connaissances linguistiques déterminent leur implication dans le pays d’origine.

Un reportage «In & Out» sur les difficultés que rencontrent les requérants d’asile kosovars en France a montré que de nombreux Kosovars et Kosovares ont une vision trop simpliste de la procédure de demande d’asile. La propension à demander l’asile en Europe a diminué depuis sa diffusion.

Fort de son statut de site indépendant, albinfo.ch peut se permettre d’aborder des sujets controversés et d’émettre des critiques sur la situation dans les Balkans. Cela a eu des effets positifs sur la couverture de l’information dans les pays des Balkans.

L’association albinfo.ch et ses objectifs
L’association suisse albinfo.ch a été créée en décembre 2009. Composé de représentantes et de représentants de la diaspora, des institutions suisses et des médias, son comité garantit son professionnalisme et sa bonne gestion. albinfo.ch entretient des relations partenariales avec divers médias des Balkans.

Le but de l’association est de fournir à la diaspora albanophone un service d’information et de communication professionnel et neutre. En outre, une plateforme interactive destinée aux particuliers et aux associations est créée, dans le but de favoriser l’intégration en Suisse, d’une part, et de contribuer au développement des Balkans, d’autre part.

La DDC soutient financièrement les activités qui concernent spécifiquement les Balkans. C’est pourquoi sa contribution représente au maximum 50 % du concours financier de la Suisse. L’Office fédéral des migrations (ODM) et la Commission fédérale pour les questions de migration (CFM) participent également au financement.