Relations bilatérales Suisse–Kazakhstan

Les relations bilatérales entre la Suisse et le Kazakhstan sont très bonnes et peuvent encore être renforcées. En septembre 2010, le Kazakhstan a intégré le groupe de vote de la Suisse au sein des institutions de Bretton Woods. Le pays est un partenaire important dans différentes initiatives bilatérales et multilatérales menées dans le domaine de la diplomatie de l’eau. Au cours des dernières années, la collaboration entre le Kazakhstan et la Suisse n’a cessé de s’intensifier dans de nombreux domaines.

Points clés des relations diplomatiques

Des consultations politiques ont lieu régulièrement avec le Kazakhstan depuis 2005. Des questions relatives aux droits de l’homme sont également abordées dans ce cadre depuis 2016.

Banque de données des traités internationaux
Le gouvernement du Kazakhstan

Le Kazakhstan fait partie des groupes de vote de la Suisse auprès de la Banque mondiale, du Fonds monétaire international (FMI) et du Fonds pour l’environnement mondial (FEM).

Fonds monétaire international
Banque mondiale
Fonds pour l’environnement mondial (en)

L’initiative «Blue Peace Central Asia» de la Suisse favorise la coopération régionale dans le domaine de l’eau entre les cinq pays d’Asie centrale et encourage le développement de projets transfrontaliers liés à la gestion de l’eau. Les activités régionales sont coordonnées par un conseiller en poste à Almaty, au Kazakhstan. Ce pays s’est en outre révélé un partenaire important au sein du Panel mondial de haut niveau sur l’eau et la paix, un processus qui vise à renforcer le rôle de l’eau dans la prévention et le règlement pacifique des conflits.

Blue Peace: l’eau comme élément de sécurité

Coopération économique

Parmi les cinq républiques d’Asie centrale (Kazakhstan, Kirghizistan, Ouzbékistan, Tadjikistan et Turkménistan), le Kazakhstan est le principal partenaire commercial de la Suisse. L’évolution des relations économiques entre les deux États est bonne et il reste un potentiel important à exploiter. Conformément aux statistiques kazakhes, la Suisse est le cinquième partenaire commercial du Kazakhstan, avec un volume total des échanges de près de 2,8 milliards de dollars américains. Elle figure en outre au troisième rang des investisseurs étrangers (après les Pays-Bas et les États-Unis) selon la statistique de la Banque nationale du Kazakhstan. Environ 40 entreprises suisses se sont établies au Kazakhstan.

Depuis 1999, des rencontres ont lieu régulièrement dans le cadre de la commission économique mixte. La Suisse exporte avant tout des produits chimiques et pharmaceutiques ainsi que des instruments de précision, tandis qu’elle importe essentiellement du pétrole et du gaz naturel.

Promotion du commerce, Switzerland Global Enterprise
Chambre de commerce Suisse-CEI/Géorgie (en)

Dans le cadre des efforts qu’elle a entrepris pour éviter une utilisation abusive de ses institutions financières, la Suisse restitue 48 millions de dollars américains au Kazakhstan par l’intermédiaire d’un fonds fiduciaire de la Banque mondiale. Cet argent doit profiter à la population locale. La DDC et la Banque mondiale ont conclu un accord à cet effet le 20 décembre 2012.  

DFAE: Avoirs illicites de personnes politiquement exposées (PPE)

Les Suissesses et les Suisses au Kazakhstan

Fin 2017, 31 ressortissants suisses résidaient au Kazakhstan selon la statistique des Suisses de l’étranger

Historique des relations bilatérales

La Suisse a reconnu la République du Kazakhstan le 23 décembre 1991. Dans un premier temps, les relations politiques et diplomatiques étaient assurées par l’Ambassade de Suisse à Moscou. En 1994, la Suisse a ouvert un consulat à Almaty, alors capitale du Kazakhstan, lequel a été transformé en consulat général en 1998.

En mars 2009, la Suisse a ouvert une ambassade dans la nouvelle capitale Astana, à la suite de quoi le consulat général à Almaty a été transformé en consulat honoraire.

Dictionnaire historique de la Suisse: le Kazakhstan