Promotion des mutuelles de santé au Tchad

Projekt abgeschlossen

Le programme vise à contribuer à l’émergence d’un mouvement mutualiste structuré et fort en valorisant les atouts de la gouvernance mutualiste et d’une gestion professionnelle de la micro assurance maladie. En facilitant l’accès financier à des soins de santé de qualité, le dispositif de solidarité mis en place permettra d’améliorer l’état de santé des populations du secteur informel et agricole, et concourra à la réalisation de l’engagement de l’Etat tchadien d’atteindre la couverture universelle en santé (CUS).

Land/Region Thema Periode Budget
Tschad
Gesundheit
Primäre Gesundheitsversorgung
Stärkung der Gesundheitssysteme
Reproduktive Gesundheit & Rechte
01.07.2013 - 31.12.2016
CHF 2'500'000
Hintergrund

Le taux actuel de fréquentation des formations sanitaires (FS) est inférieur à 25 %. Ce recours très limité aux structures de soins est notamment imputable à la mauvaise qualité des soins ainsi qu’à leur coût prohibitif. Le développement d’une offre de micro assurance maladie répond aux besoins urgents de rechercher des alternatives au paiement direct des soins et de trouver des sources de financement stables pour améliorer leur qualité.

Ziele

L’accès aux soins des populations du secteur informel et agricole et la qualité des soins augmentent dans les districts dotés de mutuelles, permettant une amélioration de l’état de la santé des populations.

Zielgruppen

  • 118’200 personnes du secteur informel et agricole bénéficient des mutuelles de santé (dont 36’400 dans le district sanitaire de Koumra, 24’300 dans le district sanitaire de Danamadji et 57’500 dans les 14 autres mutuelles en activité).
  • Les indigents sont le deuxième groupe cible du programme.
  • Mittelfristige Wirkungen

  • Les mutuelles et leurs dispositifs d’appui se développent et se consolident dans les districts concernés.
  • Les mutuelles sont reconnues comme un instrument important dans la mise en oeuvre de la couverture universelle en santé.
  • L’Etat confinance l’action des mutuelles.
  • Les indigents disposent d’un mécanisme d’identification et de prise en charge fonctionnel.
  • Resultate

    Resultate von früheren Phasen:  

  • 23’535 bénéficiaires enregistrés dans 14 mutuelles en activité.
  • Augmentation de l’utilisation des services de santé par la population : Dans la majorité des mutuelles, les assurés consomment plus de soins que les personnes non assurées.
  • Augmentation du financement de la santé : l’apport financier des mutuelles aux formations sanitaires conventionnées représente déjà entre 35 et 67 % de leurs ressources. Toutefois, cette contribution n’a pas eu à ce stade d’effet mesurable sur la qualité des soins.
  • Amélioration de la gouvernance dans les FS à travers le suivi de la contractualisation conjointe mutualistes-administration sanitaire.
  • Contribution modeste des mutuelles à la couverture universelle en santé (population couverte encore trop faible).

  • Verantwortliche Direktion/Bundesamt DEZA
    Kreditbereich Entwicklungszusammenarbeit
    Projektpartner Vertragspartner
    Internationale oder ausländische NGO
    • Andere internationale oder ausländische NGO Norden
    • Centre International de Développement et de Recherche (CIDR)


    Budget Laufende Phase Schweizer Beitrag CHF   2'500'000 Bereits ausgegebenes Schweizer Budget CHF   2'395'547
    Projektphasen Phase 3 01.07.2016 - 31.12.2019   (Completed)

    Phase 2 01.07.2013 - 31.12.2016   (Completed)

    Phase 1 01.09.2009 - 30.06.2013   (Completed)