Programme d’Appui à la décentralisation et à la Participation Citoyenne (DEPAC)


La DDC, à travers DEPAC, permet à 30 collectivités territoriales (CT) de développer des services dans les domaines de l’eau potable, l’éducation, les pistes rurales, répondant aux droits fondamentaux de 6,2 millions de Burkinabè. Le programme renforce aussi la contribution des associations et médias à l’efficacité des mécanismes de redevabilité locale. Face à la forte demande citoyenne, en particulier des jeunes, la phase 2 mettra l’accent sur la construction de la démocratie locale et la promotion économique.

Pays/région Thème Période Budget
Burkina Faso
Conflit & fragilité
Education
Prévention des conflits
Enseignement primaire
01.03.2018 - 28.02.2022
CHF 20'000'000
Contexte La décentralisation, inscrite dans la Constitution depuis 1991 a retrouvé une vitalité avec le retour d’organes élus à partir de juin 2016. Si ce processus apporte beaucoup d’espoir pour stimuler un développement local, sa mise en œuvre rencontre des difficultés. En effet, les capacités limitées de l’Etat, y compris au niveau local à répondre de manière adéquate aux besoins sociaux, économiques et de justice des communautés contribue à alimenter l’incivisme et la défiance de l’autorité de l’Etat. Dans ce contexte, un appui aux collectivités territoriales (CT) permet de construire un nouvel équilibre démocratique par le local, fondé sur un meilleur exercice de la gouvernance pour l’accès équitable à des droits politiques, économiques et sociaux de base tenant compte du genre.
Objectifs Les communes et les régions sont capables de fournir de meilleurs services publics, améliorent l’accès équitable et égal aux services sociaux de base par les hommes et les femmes et facilitent les activités économiques.
Groupes cibles

Environ 6'200'000[1] citoyens dont 52,67% de femmes et 56% de jeunes représentant la population totale des 04 régions collectivités partenaires (Centre Ouest, Est, Nord et Sahel) et 26 communes, élus locaux, organisations de la société civile actives dans l’interpellation citoyenne et l’amélioration du service public, organisations socioprofessionnelles de la zone d’intervention du programme. Les départements ministériels en charge de la décentralisation, des infrastructures, les écoles d’ingénierie civile, le secteur privé local.

 

[1] Projections 2017 des populations des 4 régions par l’Institut National des Statistiques et de la Démographie.

Effets à moyen terme

Les acteurs des collectivités territoriales développent de manière concertée des pratiques citoyennes et institutionnelles qui renforcent la démocratie locale.

Les citoyens et citoyennes accèdent et bénéficient de services publics socioéconomiques de qualité et en assurent la durabilité sous la maîtrise d’ouvrage des collectivités territoriales.

Les partenaires du programme produisent du savoir et participent à l’influence des décisions et politiques publiques aux échelles locale, nationale et sous-régionale.

Résultats

Principaux résultats attendus:  

100% des plans locaux de développement sont participatifs, inclusifs, transparents et sensibles au genre dans les 30 collectivités.

Les CT partenaires assurent la maîtrise d’ouvrage d’au moins 60% des investissements publics et disposent de mécanismes fonctionnels pour la durabilité des réalisations.

Au moins 30% des CT soutiennent des initiatives pour un meilleur accès des citoyens à la justice.

Les expériences du programme alimentent au moins 3 politiques publiques (démocratie locale, gestion-entretien-maintenance, économie locale).


Principaux résultats antérieurs:  

  • plus de 700 projets ont été réalisés dans des domaines de l’éducation, l’état civil, la santé, l’eau, les pistes rurales, l’économie locale.
  • Plus de 100 associations et médias ont conduit des enquêtes sociales, émissions radio, renforçant la transparence des CT.
  • La présence de la DDC aux niveaux local et central lui permet d’influencer les politiques publiques. L’expérience du programme alimente ainsi la politique nationale de décentralisation en élaboration.
  • Une stratégie genre du programme a été élaborée et mise en œuvre.


Direction/office fédéral responsable DDC
Crédit Coopération au développement
Partenaire de projet Partenaire contractuel
Organisation non gouvernementale internationale ou étrangère
Secteur privé
Institution étatique étrangère
Organisation suisse à but non lucratif
  • Central State of South East
  • HELVETAS Swiss Intercooperation
  • Sectreur privé étranger Sud/Est
  • Secteur privé suisse


Coordination avec d'autres projets et acteurs Appui à la Gestion Macroéconomique ; Appui à la Formation Professionnelle, Valorisation du Potentiel Agropastoral à l’Est, Programme d’appui à l’entreprenariat rural, Programme Décentralisation et Développement Communal de l’Allemagne; Programme d’Appui aux Collectivités Territoriales de la Banque mondiale, programmes régionaux.
Budget Phase en cours Budget de la Suisse CHF   20'000'000 Budget suisse déjà attribué CHF   5'607'036
Phases du projet Phase 99 01.03.2022 - 30.09.2026   (Planned) Phase 2 01.03.2018 - 28.02.2022   (Phase en cours) Phase 1 01.10.2013 - 31.10.2018   (Completed)